Aller au contenu

Welcome to FCBayern Forum
Register now to gain access to all of our features. Once registered and logged in, you will be able to create topics, post replies to existing threads, give reputation to your fellow members, get your own private messenger, post status updates, manage your profile and so much more. If you already have an account, login here - otherwise create an account for free today!
Photo

Le top 10 de tous les temps


37 réponses à ce sujet

#21
JB6

JB6

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 1 476 messages

D'ailleurs, tu me demanderais Ramos vs Hummels, qui est le meilleur? Je te dirai l'allemand sans hésiter, parce qu'il fait à peu près ce que fait Ramos... mais en faisant 0 faute. C'est bien mieux de faire du travail propre non? En revanche, qui est le plus dangereux, décisif, redoutable, etc, etc...? Je dirai Ramos parce que bon, dans les grands matchs, il est toujours là et il lâche rien.

Mais Hummels, c'est esthétiquement où c'est mieux. Mais dans un gros match, pour aller à la guerre, Ramos tous les jours. Hummels a un plafond, Ramos n'en a pas. 

 

 

Vous pensez vraiment que les Pelé/Ronaldo/Maradona sont meilleurs que Messi/Ronaldo ? Est-ce qu'il y'a pas la valeur affectif, et le prisme de la nostalgie qui parle ?

Maradona et Ronaldo sont meilleurs que Messi & Cristiano. Sans aucun doute pour moi. Après, on parle de cador, il n'y a pas un gouffre mais je les mets devant sans réfléchir. 

Pelé par contre, je suis beaucoup plus dubitatif. Moi j'aurais aimé voir Cristiano et Messi dans de telles sélections, et quelque chose me dit que ça aurait tourné en leur faveur. J'en suis même certain. Surtout qu'à l'époque, ça jouait plus offensif, moins de qualités défensives collectives. OK, il y a le marquage indiv qui fait mal (1962, et surtout 1966) mais derrière, c'était plus ouvert. 

Par contre niveau joueurs de club, Messi et Cristiano sont devants tout le monde maintenant. 


Neuer / Thuram - Franz - Kohler - Maldini / Redondo - Effenberg - Gerrard - Matthaüs / Baggio - Ronaldo

#22
Kast38

Kast38

    Modérateur

  • Moderators
  • 3 586 messages

Ce 10 est chaud a faire, surtout qu'il est difficile d'evaluer ceux des annees anterieures aux annees 1970. Je ne mets aucun joueur actuel car leur carriere n'est pas encore finie.

 

1. Maradona

2. Pele

3. Cruijff

4. Platini

5. Ronaldo (Bresilien)

6. Beckenbauer

7. Eusebio

8. Di Stefano

9. Baggio

10. Gerd Mueller



#23
frank

frank

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 5 490 messages

J'adore Ramos (que j'aimais pas trop à la base d'ailleurs), mais Paolo c'est Paolo quoi
Vu que ce sont des défenseurs, il faut les juger en tant que défenseur. Et là, il y a une vraie différence. Les bourdes de Maldini se comptent sur les doigts d'une main, celles de Ramos hum hum
Mais Ramos a la sélection et le succès pour lui, forcément il est top 20 aujourd'hui (top 5 des défenseurs indiscutablement).


Si je dis "surcoté", ce n'est pas pour ce qu'il a apporté. C'est plus pour son palmarès. À chaque fois on sort l'argument des trois Coupes du monde. Déjà en 1962, il est blessé en poule et le Brésil gagne sans lui. Ensuite pour 1958 et 1970, bah j'ai envie de dire heureusement qu'il gagne non ? Les effectifs sont juste ahurissants.
Enfin, il a jamais joué en Europe, et ça c'est toute la différence. OK le foot sud Am des 60-70's était très solide, mais bon ça n'a quand même rien à voir avec le Calcio des 80's où Maradona et Platini évoluaient.
Donc voilà pour Pelé selon moi. Après pas de méprise, c'est une légende absolue et en termes d'impact, oui il a changé le foot (surtout sur la forme athlétique).

Même si il a pas évolué en Europe à cette époque Pelé était au dessus physiquement je pense qu'il a professionnalisé le foot encore plus comme la fait Tiger Woods avec le golf.

#24
Wunderbern

Wunderbern

    Modérateur

  • Members
  • PipPipPip
  • 2 494 messages

Vous pensez vraiment que les Pelé/Ronaldo/Maradona sont meilleurs que Messi/Ronaldo ? Est-ce qu'il y'a pas la valeur affectif, et le prisme de la nostalgie qui parle ?


Ben, est-ce que tu penses que Fangio roulait plus vite que Schumacher ou Hamilton? Est-ce que tu penses que les disques des Beatles étaient techniquement meilleurs que ceux de Metallica ou Rihanna? Ou que les effets spéciaux du King Kong de 1922 sont plus crédibles que ceux du King Kong de Peter Jackson?

Evidemment que non. En 40 ans, les techniques, le monde... tout évolue. Sinon, ce serait inquiétant.

Mais tout évolue parce que des mecs sont là pour le faire évoluer. Ben, ouais, sûrement que Pelé était moins fort, rapide, technique... que Messi ou Cristiano Ronaldo. Le football a énormément changé: je ne sais plus quel journal allemand que le niveau de la finale de 1954 n'était même pas celui d'un match de 3. Liga. C'est sûrement vrai mais bah, faut replacer les choses dans son contexte. Les Beatles avaient pour enregistrer moins que ce n'importe quel clampin moyen possède sur son ordi. Mais voilà quoi, ce qu'ils ont fait a marqué l'histoire. Pelé c'est pareil: il était bien moins populaire que Cristiano ou Messi (ben ouais Internet n'existait pas à l'époque) mais ce qu'il a apporté au football à mes yeux est plus important, plus marquant que ces deux-là. Disons que sans lui, beaucoup de joueurs n'auraient pas fait ce qu'ils ont fait, n'auraient peut-être même pas imaginer que l'on peut faire ça. Cristiano ou Messi, personne ne se pose ces questions, tout au plus, on est éberlué par leur régularité et leur efficacité. Ont-ils inventé quelques choses? Non.

Les pionniers, sont pour moi les joueurs les plus importants.

#25
Angelus

Angelus

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 4 104 messages

Les Beatles pas certain que ce soit le meilleur exemple  ;)

 

Cela dit, suis assez d'accord dans l'ensemble du message, sauf sur le fait de ne pas catégoriser Messi/Ronaldo, de pionniers, parce ce qu'ils font, personne ne l'a fait, jamais. Banaliser le haut niveau à ce point, être présent dans la longueur à ce point, être autant impressionnant niveau statistiques, être autant "clutch", tout le temps, dans un contexte - que je juge - plus difficile à quasi tout les niveaux, c'est être pionnier. Purée, en 2018, Lewandowski, est jugé "pas si bon que cela". Un mec fait ce qu'il fait, il y'a 15 ans, c'est un monstre, c'est un gars qui tape dans la catégorie ballon d'or, maintenant c'est quoi ?

 

Ouais, voilà quoi, mais pourquoi, parce qu'on est dans une banalisation des performances, parce que Messi/Ronaldo ont changés la donne. 


#PEPisLOVE 


#26
Kast38

Kast38

    Modérateur

  • Moderators
  • 3 586 messages

Les Beatles pas certain que ce soit le meilleur exemple  ;)

 

Cela dit, suis assez d'accord dans l'ensemble du message, sauf sur le fait de ne pas catégoriser Messi/Ronaldo, de pionniers, parce ce qu'ils font, personne ne l'a fait, jamais. Banaliser le haut niveau à ce point, être présent dans la longueur à ce point, être autant impressionnant niveau statistiques, être autant "clutch", tout le temps, dans un contexte - que je juge - plus difficile à quasi tout les niveaux, c'est être pionnier. Purée, en 2018, Lewandowski, est jugé "pas si bon que cela". Un mec fait ce qu'il fait, il y'a 15 ans, c'est un monstre, c'est un gars qui tape dans la catégorie ballon d'or, maintenant c'est quoi ?

 

Ouais, voilà quoi, mais pourquoi, parce qu'on est dans une banalisation des performances, parce que Messi/Ronaldo ont changés la donne. 

Trop de matchs, trop de competitions, trop de visibilite. On retient les plus grands que parce qu'on ne voyait leurs exploits que de temps en temps a la tele. A force de les voir jouer a ce niveau tous les 3 jours, on banalise. 



#27
frank

frank

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 5 490 messages
A l'époque on regardait les matchs avec notre imagination à travers le transistor !

#28
Wunderbern

Wunderbern

    Modérateur

  • Members
  • PipPipPip
  • 2 494 messages

Les Beatles pas certain que ce soit le meilleur exemple  ;)


Strawberry Field Forever a été enregistré sur un quatre pistes à bandes magnétiques. Il y a plus de vingts instruments dessus en plus d'un orchestre à cuivres. Le mixage relevait à l'époque d'un travail de titan et était à peine imaginable. Sans compter que tous les sons "étranges" étaient des bidouillements sur le matos en studio. De nos jours, on appuie sur la pédale de son rack et on a un bon gros son bien compact.

Cela dit, suis assez d'accord dans l'ensemble du message, sauf sur le fait de ne pas catégoriser Messi/Ronaldo, de pionniers, parce ce qu'ils font, personne ne l'a fait, jamais. Banaliser le haut niveau à ce point, être présent dans la longueur à ce point, être autant impressionnant niveau statistiques, être autant "clutch", tout le temps, dans un contexte - que je juge - plus difficile à quasi tout les niveaux, c'est être pionnier. Purée, en 2018, Lewandowski, est jugé "pas si bon que cela". Un mec fait ce qu'il fait, il y'a 15 ans, c'est un monstre, c'est un gars qui tape dans la catégorie ballon d'or, maintenant c'est quoi ?
 
Ouais, voilà quoi, mais pourquoi, parce qu'on est dans une banalisation des performances, parce que Messi/Ronaldo ont changés la donne.


Ce sont des machines dans un monde de machines. D'ailleurs sans être méchants, à part marquer des buts, ils font quoi Cristiano Ronaldo et Messi? Euh... pas grand chose en fait. Je dis pas qu'ils ne dribblent pas, qu'ils ne font pas des passes décisives ou ne prennent pas les espaces, etc, etc... mais au fond, ils sont surtout des Monsieur + dans des schémas bien rôdés. Ils ont leurs positions (attaquant gauche pour un, attaquant droit pour l'autre), leurs rôles et ils suivent la partition. Pelé, Maradona, Cruyff, Platini... c'était quoi leur position? Ou leur rôle? Dur à définir exactement: ils étaient un peu tout et ils étaient un peu partout. Meneur, buteur, passeur... en fait, ils étaient un peu la star à tout faire de leur équipes. Messi, en dehors du Barça, ben faut le dire, il casse pas des briques. Cristiano Ronaldo c'est mieux, mais ce n'est pas non plus comme s'ils faisaient tout.

D'ailleurs, il ne faut pas oublier non plus qu'ils jouent sur les ailes... à l'endroit où il y a le plus d'espaces sur un terrain. Mets-les au centre, ce sera sûrement pas le même rendement (mais bon, on ne leur demande de le faire non plus).

Mais disons qu'ils sont dans des cases qui leur permettent de battre records sur records. Et puis dans des effectifs XXL. Il y a clairement un écart énorme entre les grosses équipes et les petites. Prends le Bayern, il est cent fois plus fort que celui des années 70, parce que pour le coup, il écrase sans partage la Buli (6 titres d'affilée) et fait quasiment minimum demi-finale de LdC depuis 8 ans. Pourtant, bah, tu cites le top 10 des meilleurs joueurs du clubs, si ça trouves il y en a que un ou deux de l'époque actuelle, que tu fais rentrer dans le Hall of Fame. Forcément dans des super-équipes, normal que les joueurs battent des records. Même la LdC, comme je l'avais dit une fois, Cristiano Ronaldo, il joue depuis le tout début de sa carrière, la LdC... ben forcément, même si ça reste un exploit, c'est quand même "normal" qu'il marque un paquet de buts. Et voilà, de nos jours, un FC Barcelone - Steaua Bucarest, c'est manita sur les deux matchs pour les catalans et en général, il y a peu de chances que ça arrive au-delà des poules de LdC. Sauf qu'en 1986, c'était juste la Finale de la C1... remporté d'ailleurs par le Steaua!

Et sans dire que Lew' n'est pas si bon que cela... bah, il faut quand même avouer que n'importe quel bon attaquant aurait eu un rendement sensiblement équivalent dans notre club.

#29
Sindibad

Sindibad

    Membres

  • Avertis
  • PipPip
  • 93 messages

En matière de football, j'ai beaucoup de mal à séparer la raison du cœur, et le cœur de la raison, donc je m’abstiendrai d'établir un top qui serait tout sauf objectif. Puis c'est vrai que c'est toujours compliqué de comparer des joueurs évoluant à des époques et des postes très différents. En revanche (et en toute logique), je participerai avec plaisir au "top 10 du cœur".

 

PS : Je dois avouer que je m'attendais à lire plus souvent les noms de Romario, Van Basten ou d'un Paolo Rossi.



#30
Angelus

Angelus

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 4 104 messages

@Wunder. Les Beatles, c'était pas à cause des avancées techniques/sonores ou autres, et mouais le coup de la pédale/rack qui raccourci les choses, oui/non. Bien entendu que les progrès incroyables niveau matos/sons aident, mais des groupes inventifs qui bidouillent en studio, qui cherchent à sortir des sentiers battus, on en trouve toujours et une bonne flopée. C'était plus dans le sens que les Beatles tu les sorts maintenant, suis certain qu'ils sont toujours inventifs/bons, tu sors Maradona maintenant, pas certain que ce soit autre chose que Ozil.

 

Alors j'exagère un peu, mais me dis que ce que tu expliques ( pour Messi/Ronaldo) comme étant des machines dans un monde de machine, c'est justement cela qui est fort. Le niveau moyen - pour moi - est bien meilleur qu'avant ( c'est d'ailleurs ce qui fait que le débat va rapidement tourner en rond, vu la difficulté de la comparaison et les parti-pris en fonction de ce que tu considères plus fort ), tu as pas trois heures pour réfléchir, pour aller dribbler six plots de l'équipe adverse, qui seraient pas pro à notre époque. Un gars qui sort du lot à l'époque, il est tellement au dessus du niveau de base, qu'il peut qu'être un "génie", maintenant ? Maintenant un mec moyen, peut faire le boulot contre lui, physiquement et surtout à l'aide de son équipe, tactiquement.


#PEPisLOVE 


#31
JB6

JB6

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 1 476 messages

 je ne sais plus quel journal allemand que le niveau de la finale de 1954 n'était même pas celui d'un match de 3. Liga. C'est sûrement vrai

C'est absolument faux Regarde le match et tu verras

Ça casse les reins (Schafer), ça frappe de loin, ça joue en remise, ça passe sur les côtés.

Les mecs des 70-80's sont largement plus techniques que ceux d’aujourd’hui. De nos jours, la dimension physique fait une différence majeure mais techniquement, ya un gouffre. Faut regarder les matchs de la CDM 1982, tu hallucines comment les mecs jouent au ballon.

 

 

Pelé c'est pareil: il était bien moins populaire que Cristiano ou Messi (ben ouais Internet n'existait pas à l'époque) mais ce qu'il a apporté au football à mes yeux est plus important, plus marquant que ces deux-là.

PARDON ??? Pelé n'avait aucun hater, à l'inverse des deux autres.

Ici, t'as un mec qui a tourne à 13-14 pions par LDC, qui gagne et qu'on considère comme bidon et pas clutch.

Messi a sa tonne de rageux également.

Pelé, tout le monde le validait. Tout le monde. Les brésiliens lui préféraient Garrincha pour des raisons sociales/sociétales, mais le footballeur, personne ne l'a critiqué. Quand Maradona l'a fait, il s'est fait incendier.

 

 

Cristiano ou Messi, personne ne se pose ces questions, tout au plus, on est éberlué par leur régularité et leur efficacité. Ont-ils inventé quelques choses? Non.

Oui, ils ont réinventé la régularité. Et désolé, mais ça pèse plus que tout. Car Messi et Cristiano t'obligent à revoir tes plans.

Un Baggio HS ou un Zidane hors course, ça allait. Eux, tu ne peux pas les laisser. Et ça, ça n'a pas de prix.

 

 

Trop de matchs, trop de competitions, trop de visibilite. On retient les plus grands que parce qu'on ne voyait leurs exploits que de temps en temps a la tele. A force de les voir jouer a ce niveau tous les 3 jours, on banalise. 

La liste des gros ratés par Platini, Cruyff, Baggio, van Basten, etc est longue comme le bras. Mais l'immense majorité a oublié.

Par contre, Messi rate un Clasico, et hop c'est un tocard

 

 

 Pelé, Maradona, Cruyff, Platini... c'était quoi leur position? Ou leur rôle? Dur à définir exactement: ils étaient un peu tout et ils étaient un peu partout. Meneur, buteur, passeur... en fait, ils étaient un peu la star à tout faire de leur équipes. Messi, en dehors du Barça, ben faut le dire, il casse pas des briques. Cristiano Ronaldo c'est mieux, mais ce n'est pas non plus comme s'ils faisaient tout.

Bah le rythme est pas le même. Platini était mauvais un tiers de l'année aussi. Pas le même nombre de matchs, pas la même pression médiatique aussi.

C'est pas difficile, suffit de constater : dans les 60-80's, quelle grande star a été mauvaise en CDM ou Euro ? Depuis 90's, la liste est énorme. Le football de club a pris une place largement plus importante. C'est plus dur au quotidien. La dernière grande star qui a été lourde dans une compétition, c'est qui ? Zidane 2006? Ouais, il avait été minable en saison. Ronaldo 2002 ? Ouais, il avait pas joué de la saison.Ya pas de secret, aujourd'hui, être une star et réussir un carton en CDM/Euro, c'est impossible. Tu peux plus avoir de Garrincha 1962, Eusebio 1966 ou de Jairzinho 1970. Impossible. Tu auras des forts joueurs, mais pas de mecs qui marchent sur le game.

Le quotidien du football de club a tout phagocyté.

 

 

PS : Je dois avouer que je m'attendais à lire plus souvent les noms de Romario, Van Basten ou d'un Paolo Rossi.

Rossi c'est quand même une arnaque. Trois gros matchs dans sa vie, 2-3 bonnes saisons en club et basta.

Après van Basten et Romario, taille patron (même si Romario c'est un peu court).


Neuer / Thuram - Franz - Kohler - Maldini / Redondo - Effenberg - Gerrard - Matthaüs / Baggio - Ronaldo

#32
Wunderbern

Wunderbern

    Modérateur

  • Members
  • PipPipPip
  • 2 494 messages

@Wunder. Les Beatles, c'était pas à cause des avancées techniques/sonores ou autres, et mouais le coup de la pédale/rack qui raccourci les choses, oui/non. Bien entendu que les progrès incroyables niveau matos/sons aident, mais des groupes inventifs qui bidouillent en studio, qui cherchent à sortir des sentiers battus, on en trouve toujours et une bonne flopée. C'était plus dans le sens que les Beatles tu les sorts maintenant, suis certain qu'ils sont toujours inventifs/bons, tu sors Maradona maintenant, pas certain que ce soit autre chose que Ozil.


Je parlais juste de la qualité de l'enregistrement ou des moyens d'enregistrement, pas de la créativité artistique. Ça, c'est un autre débat. Au niveau des moyens techniques d'enregistrement, on n'est juste dans une autre dimension.
 

Alors j'exagère un peu, mais me dis que ce que tu expliques ( pour Messi/Ronaldo) comme étant des machines dans un monde de machine, c'est justement cela qui est fort. Le niveau moyen - pour moi - est bien meilleur qu'avant ( c'est d'ailleurs ce qui fait que le débat va rapidement tourner en rond, vu la difficulté de la comparaison et les parti-pris en fonction de ce que tu considères plus fort ), tu as pas trois heures pour réfléchir, pour aller dribbler six plots de l'équipe adverse, qui seraient pas pro à notre époque. Un gars qui sort du lot à l'époque, il est tellement au dessus du niveau de base, qu'il peut qu'être un "génie", maintenant ? Maintenant un mec moyen, peut faire le boulot contre lui, physiquement et surtout à l'aide de son équipe, tactiquement.


Bien sûr que le niveau est globalement meilleur, je suis d'accord là-dessus, que tous les joueurs sont globalement meilleurs, etc, etc... Mais est-ce que ça veut dire que le niveau est plus homogène? Ben non, puisque la crème des crèmes des joueurs jouent dans 3-4 équipes maximum. L'écart entre les cadors de la LdC et les autres équipes est abyssal. On le voit: dans quasiment tous les championnats, il y a une équipe qui domine de la tête et des épaules. Tu crois qu'il y a une seule équipe en Buli qui peut rivaliser avec le Bayern? Aucune. Tu crois que le FC Séville ou le Benfica fait peur au Bayern? Que dalle. Les seules questions que l'on se pose chaque saison, c'est de savoir si on est capable de rivaliser avec le Real ou le Barça. Et c'est pareil pour eux. Prends le top 5 de chaque joueur à son poste et tu te rends compte qu'ils se retrouvent tous dans 3-4 équipes max. Des équipes qui se retrouvent par hasard, quasiment chaque saison en demi ou quasiment. Du coup, ben ça fausse la donne: même en jouant mal (voire même très mal), le Bayern atomise la totalité des clubs de Buli. Forcément, ça relativise les performances individuelles: même un joueur moyen va être bon et sortir des stats de dingue. Et évidemment que ça fausse les performances de Cristiano ou de Messi. D'ailleurs, dans les trois-quarts des matchs, ils ne cassent même plus pour courir comme des dératés. Même en jouant en tongues, ils claquent un triplé.

Avant, les gros transferts, ça existait quasiment pas, l'arrêt Bosman n'existait pas, les équipes misaient sur une bonne génération de joueurs et essayaient de tout rafler (genre Bayern Ajax, Liverpool...) mais quand la source se tarissait, ben certains disparaissaient de la circulation (Gladbach, Inter, Manchester United, Liverpool) pour un moment... voire à jamais. Il n'y avait pas de grosses équipes qui achetait tous les meilleurs joueurs et écrasaient les autres. En C1, n'importe quel obscur club autrichien ou roumain pouvait se révéler être un adversaire plus que coriace. Il y a qu'à voir certains vainqueurs ou finalistes de la C1: Celtic Glasgow, Nottingham Forrest, Malmö, Bruges, Etoile Rouge de Belgrade (j'imagine les mecs qui se demandaient mais c'est qui ces Jugovic, Prosinecki, Mihaijlovic ou Savicevic???)... Dans les années 70, le Bayern dominait la C1, mais la Buli non... et il encaissait parfois des manitas (la saison 74-75... l'une des pires de l'époque). Maintenant, difficile d'imaginer ça.

C'était un peu comme si avant tout le monde avait la même F1 certes modèle 1967 mais que pour finir dans les trois premiers, il fallait savoir mieux piloter que les autres, avoir la meilleure tactique de course ou mieux régler sa voiture. Alors que maintenant, t'as 4 F1 mais le genre avec ABS, Nitro, suspensions en carbone et tout le tralala et le reste qui ont des 2 CV. Ben évidemment qu'il faudra miser sur le pilotage, les réglages, etc, etc... pour gagner. Mais pour terminser dans les 4 premiers, ben même avec les deux pneus crevés et 20 secondes de pénalités, ça passe tout seul.

#33
Wunderbern

Wunderbern

    Modérateur

  • Members
  • PipPipPip
  • 2 494 messages

C'est absolument faux Regarde le match et tu verras
Ça casse les reins (Schafer), ça frappe de loin, ça joue en remise, ça passe sur les côtés.
Les mecs des 70-80's sont largement plus techniques que ceux d’aujourd’hui. De nos jours, la dimension physique fait une différence majeure mais techniquement, ya un gouffre. Faut regarder les matchs de la CDM 1982, tu hallucines comment les mecs jouent au ballon.


Ils n'étaient pas plus techniques, ils avaient le temps et l'espace. Les mecs étaient moins physiques, du coup, ils montaient à deux à l'heure, avaient du mal à suivre un joueur tout le match, à vite se replacer. De nos jours, les mecs montent plus vite sur le porteur du ballon, se placent rapidement pour couper toute trajectoire de passes et resserrent en moins de deux les lignes. Faut penser plus vite, décider plus vite, jouer plus vite. T'as besoin d'une meilleure technique pour ça. Rater un contrôle, c'est limite une faute professionnelle. Avant, beaucoup foiraient des contrôles.
 

PARDON ??? Pelé n'avait aucun hater, à l'inverse des deux autres.


Je voulais dire "populaire" dans le sens de plus connu, de plus célèbre. Même au fin fond de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, je suis sûr que tu trouveras toujours un mec avec le maillot de Cristiano Ronaldo ou Messi. Bon, c'est Internet, ça.

 

Oui, ils ont réinventé la régularité. Et désolé, mais ça pèse plus que tout. Car Messi et Cristiano t'obligent à revoir tes plans.
Un Baggio HS ou un Zidane hors course, ça allait. Eux, tu ne peux pas les laisser. Et ça, ça n'a pas de prix.


Ils ont inventé la régularité dans des équipes qui sont hyper-régulières, qui écrasent tout, qui n'ont aucune adversité à part deux-trois équipes comme eux. L'écart entre les riches et les pauvres s'est accru... oups, pardon... faux sujet. L'écart entre les gros clubs et les autres s'est plus qu'accru. Peut-on de nos jours imaginer une seule demi-seconde, le Real Madrid perdre contre l'Ajax? Même en jouant mal, le Real Madrid atomise 80% de la Liga. Pour le Bayern, je dirai même 100% de la Buli. Même un mec moyen à qui l'entraîneur par charité ou parce qu'il est sympa, qu'il est jeune et qu'il n'ose pas lui dire qu'il va le vendre à un club relégable, il est capable d'être bon. Au Bayern, on a eu Rode, Gaudino...

#34
Sindibad

Sindibad

    Membres

  • Avertis
  • PipPip
  • 93 messages

Rossi c'est quand même une arnaque. Trois gros matchs dans sa vie, 2-3 bonnes saisons en club et basta.

 

Si la question est : peut-on le ranger dans les dix meilleurs attaquants ou joueurs italiens de l’histoire ?, la réponse est clairement non. Mais il a écrit l'une des plus belles et incroyables pages du football. Tu connais l'histoire autant (voire certainement plus) que moi : des mois de suspension pour une histoire de matchs truqués, une sélection pour une CDM alors qu’il est à court de forme, aux dépens de Pruzzo alors meilleur buteur de Serie A. Tout est dingue en vérité, à commencer par l'entêtement de Bearzot qui continue à le titulariser après des débuts calamiteux … Mais l'entraîneur le savait : on peut perdre sa technique, son physique, mais pas son instinct de tueur devant les buts, qui était la force première de Rossi. Résultat, ce cher Paolo remporte la coupe du monde, termine Soulier d'or et se voit consacrer Ballon d'or … après avoir passé 2 ans loin des terrains. C'est juste fou. Un Messi que je retrouve dans tous les classements n'a jamais réussi à marquer d'une telle empreinte une CDM. Après, tout dépend des critères que l'on retient dans un top. Mais si l'on doit citer ceux qui ont réussi une performance unique, un triomphe éclatant, un immense exploit footballistique (peut-être le plus grand), alors Paolo Rossi a sa place dans un top 10.



#35
JB6

JB6

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 1 476 messages

Si la question est : peut-on le ranger dans les dix meilleurs attaquants ou joueurs italiens de l’histoire ?, la réponse est clairement non. Mais il a écrit l'une des plus belles et incroyables pages du football. Tu connais l'histoire autant (voire certainement plus) que moi : des mois de suspension pour une histoire de matchs truqués, une sélection pour une CDM alors qu’il est à court de forme, aux dépens de Pruzzo alors meilleur buteur de Serie A. Tout est dingue en vérité, à commencer par l'entêtement de Bearzot qui continue à le titulariser après des débuts calamiteux … Mais l'entraîneur le savait : on peut perdre sa technique, son physique, mais pas son instinct de tueur devant les buts, qui était la force première de Rossi. Résultat, ce cher Paolo remporte la coupe du monde, termine Soulier d'or et se voit consacrer Ballon d'or … après avoir passé 2 ans loin des terrains. C'est juste fou. Un Messi que je retrouve dans tous les classements n'a jamais réussi à marquer d'une telle empreinte une CDM. Après, tout dépend des critères que l'on retient dans un top. Mais si l'on doit citer ceux qui ont réussi une performance unique, un triomphe éclatant, un immense exploit footballistique (peut-être le plus grand), alors Paolo Rossi a sa place dans un top 10.

Évidemment que c'est fou. Après, moi j'ai dû mal à trouver cela romantique car c'est marqué par le sceau de la triche. Et puis, Italia 82 qu'on encense de partout, après avoir torpillé la RFA, ça me fait quand même bien rire.

Maintenant, oui sa CDM était lourde. Enfin 3 matchs, mais ce fut les trois derniers en sortant à lui seul le grand favori brésilien.

Et oui Messi n'a jamais marqué une CDM de son empreinte, mais c'est plus difficile de le faire aussi (voir ce que j'expliquais en haut).

Après, être fort sur 10 jours, ça ne peut jamais remplacer être fort sur 10 ans. Milan Baros fut exceptionnel en 2004, mais ça a duré deux semaines. Comme Toto Schillaci. Tu peux marquer 10 buts au Mondial 2018, tu resteras forcément derrière Messi dans la hiérarchie All-Time.


Neuer / Thuram - Franz - Kohler - Maldini / Redondo - Effenberg - Gerrard - Matthaüs / Baggio - Ronaldo

#36
frank

frank

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 5 490 messages
L'Italie 82,c'était braquage à l'Italienne!

#37
Sindibad

Sindibad

    Membres

  • Avertis
  • PipPip
  • 93 messages

Évidemment que c'est fou. Après, moi j'ai dû mal à trouver cela romantique car c'est marqué par le sceau de la triche. Et puis, Italia 82 qu'on encense de partout, après avoir torpillé la RFA, ça me fait quand même bien rire.

Maintenant, oui sa CDM était lourde. Enfin 3 matchs, mais ce fut les trois derniers en sortant à lui seul le grand favori brésilien.

Et oui Messi n'a jamais marqué une CDM de son empreinte, mais c'est plus difficile de le faire aussi (voir ce que j'expliquais en haut).

Après, être fort sur 10 jours, ça ne peut jamais remplacer être fort sur 10 ans. Milan Baros fut exceptionnel en 2004, mais ça a duré deux semaines. Comme Toto Schillaci. Tu peux marquer 10 buts au Mondial 2018, tu resteras forcément derrière Messi dans la hiérarchie All-Time.

 

Oui mais justement, Rossi n'a pas juste été fort durant quelques jours, à l'instar d’un Baros que, aujourd'hui, tout le monde a oublié. A presque lui seul, Rossi a permis à son équipe d'être championne du monde, alors même qu'il était resté loin des pelouses pendant près de 2 ans. Puis même, ce n'est pas "simplement" sa propre performance qui est folle, c'est toute l'histoire qui est dingue.

Là on en revient à ce que je disais plus haut : un top, c'est toujours compliqué, parce que les critères de jugement sont forcément subjectifs. On peut juger une carrière à sa longévité (ce qui se défend parfaitement) mais aussi à la puissance d'un exploit réalisé sur quelques jours. D'autant que dans le cas de Rossi, on parle d'un exploit lors d'une CDM, c'est-à-dire la compétition majeure du football. Lionel Messi ne m'a jamais fait vibrer (peut-être aussi parce que je trouve le mec antipathique au possible), le récit de la CDM 82, en revanche, si.

Par ailleurs, tu remarqueras que les tops 10 jusqu'ici ne citent que des joueurs offensifs (ou presque). Une équipe de football ne tient-elle qu'à ses attaquants ? Je ne crois pas.



#38
JB6

JB6

    Membres d'honneur

  • Members
  • PipPipPip
  • 1 476 messages

C'est sûr qu'en histoire de dingue, il se place le Paolo.

 

Pour les attaquants, ça me semble logique en raison de la difficulté du poste. C'est plus difficile de faire gagner une rencontre que de faire en sorte de ne pas la perdre.


Neuer / Thuram - Franz - Kohler - Maldini / Redondo - Effenberg - Gerrard - Matthaüs / Baggio - Ronaldo



Répondre à ce sujet



  


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)