Kalle aux ultras : « Non, le FC Bayern n’est pas « votre » club ».

Mais que montraient les banderolles des ultras ? un message fort dont celui ci : « Tout comme avant : la FDB manque à sa parole. Hopp (NDLR le Président du TSG Hoffenheim) reste un fils de p*** ».

Karl Heinz Rummenigge a apporté tout son soutien à Dietmar Hopp en fustigeant le comportement des ultras bavarois. Hansi Flick avait demandé lors de la 1ère interruption aux ultras de retirer la banderolle que les ultras remettront entrainant une seconde interruption…

« C’est le visage très laid du Bayern. On a tout filmé. Nous allons être sévères contre eux et ils seront certainement tenus pour responsables. Nous avons beaucoup trop laissé faire. Nous devons le faire et repenser nos échanges avec des organes » (KH Rummenigge). Kalle a poursuivi en disant qu’il avait honte et qu’il s’était excusé auprès de Dietmar Hopp. « Ces gens ne devraient pas être dans un stade de football. Aucun d’entre eux. Ce sont des ennemis du football.  Ils disent toujours c’est notre club. Non ce n’est pas voter club. Nous ne voulons rien avoir à faire avec des gens comme çà dans notre FC Bayern ».

Assurément, des sanctions exemplaires devraient être prises, les dirigeants du Bayern étant hors d’eux. Les valeurs bavaroises existent et restent le socle de l’institution. Le Bayern n’acceptera jamais que quelques ultras altèrent l’image du FC Bayern… Les ultras ont de leur côté maintenu leurs propos et tentant de justifier le déploiement des banderoles… Ambiance. Kalle ne cèdera rien.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Aller à la barre d’outils