Pierre Ménès a la sens de la formule. Revenant ce soir dans le Canal Football Club sur la défaite du Bayern face au PSG, il a résumé en ces termes :

« Quand tu titularises les seuls joueurs qui te soutiennent, si tu gagnes, tu es un Dieu; si tu perds, tu prends la lourde »

%d blogueurs aiment cette page :