L’affiche était belle, et le match était déséquilibré sur le papier. Mais N Kovac avait raison de se méfier des jeunes et talentueux néerlandais qui n’ont pas été payés de leurs efforts. Les bataves méritaient la victoire ce soir. Nul (1-1) malgré une très belle entrée en matière (Hummels buteur dès la 4ème) et 20 bonnes premières minutes. Puis plus rien, des joueurs maladroits et dépassés. Fort heureusement pour le Bayern, Neuer et Hummels auront répondu présents, surtout le premier… à domicile, un comble pour un club du statut du FC Bayern qui s’affiche comme prétendant à la victoire finale. Défaillant collectivement, fébriles en défense et sans réalisme offensif, la copie est bien terne ce soir.

Si N Kovac avait opté pour l’expérience en reléguant James et Gnabry sur le banc au coup d’envoi (Goretzka n’étant pas complètement rétabli), son option s’est une nouvelle révélée perdante: Boateng a été aussi imprécis que lent, le duo Robbéry – une nouvelle fois aligné – ne peut plus soutenir la comparaison face à de jeunes athlètes prévenus. 3 trentenaires qui ont plombé le groupe ce soir. Quand on voit les rentrées très bénéfiques de James et Gnabry, on ne peut que s’interroger sur N Kovac qui aura aligné une équipe vieillissante, autour d’un Müller de nouveau fantomatique, et fait un coaching timoré, les rentrées de James et Gnabry étant bien tardives.  L’image de la photo résume la rencontre: un Müller fatigué et totalement dépassé par la séduisante jeunesse hollandaise…

Au delà du résultat de ce soir (qui ne remet nullement en cause la qualification), c’est le manque de sérénité qui inquiète sur le terrain mais aussi en coulisses et sur le banc. Des cadres commencent à s’agacer de leur temps de jeu famélique, pendant que certains joueurs sont titularisés malgré des performances sportives elles aussi faméliques (Müller, Boateng, voire Martinez). 3ème match consécutif sans victoire… le Bayern vacille et N Kovac inquiète. Sortis sous les sifflets, les bavarois tanguent et N Kovac doit se reprendre rapidement.

Ce soir, le board, Uli Hoeness en tête, doit de poser de singulières questions : sur le choix de N Kovac, et son mercato. Le match de samedi face à M’Gladbach sera sous hautes tensions…

%d blogueurs aiment cette page :