James n’est pas satisfait de son temps de jeu, comme Gnabry et Wagner. James le dit désormais ouvretment, reprochant à N Kovac de lui privilégier Thomas Müller, pourtant moins (ou carrément non) performant. Les choix contestables de N Kovac éclatent au grand jour et sonne le retour du FC Hollywood ? N Kovac est dans une situation délicate : s’il met Müller sur le banc, c’est James qui gagne, à l’inverse, il y aura le feu dans le vestiaire. Pendant ce temps là, la direction du club opte pour un silence assourdissant. Fut un temps, la direction intervenait rapidement pour siffler la fin de la récréation. S’il venait à y avoir de vrais sujets de fond dans le vestiaire, et que la fragilité/responsabilité de N Kovac était actée… Wait & See.

%d blogueurs aiment cette page :