Il y aura eu du spectacle ce soir à l’Allianz Arena. Le Grand Bayern aura eu toutes les peines du monde à vaincre le FC Heidenheim (5-4), après l’explusion très tôt (15′) de Niklas Süle. Le Bayern aura mené 1-0, 3-2, 4-2 puis 4-3 puis 5-4 (Doublé Lewandowski, Buts de Goretzka, Gnabry et Th Müller). 68% de possession, 17 tirs dont 7 cadrés, et 9 corners contre 2. Quelle affligeante passivité défensive ? Même en infériorité numérique, le Bayern évoluait à domicile face à une modeste D2… Niveau coaching, Kovac allait remplacer Ribéry dès la 24ème (le français quittant la pelouse fort mécontent) par Boateng pour sécuriser la défense qui en aura quand même pris 4 ! La rentrée de Lewandowski à la pause aura été payante, le polonais redonnant l’avantage aux bavarois 10 minutes après son entrée.

Mais ce Bayern inquiète, ne dégage aucune sérénité, doute… et joue avec la peur en ne rassurant aucunement ses supporters. Un Bayern toujours aussi inquiétant, alors que le BvB se profile et que le nom de Kovac est encore (??) cité comme entraineur la saison prochaine… Ce n’est pas la rencontre de ce soir qui va redorer le blason croate et nul doute qu’une contre performance face aux hommes de Favre samedi scellerait le sort de Niko Kovac, qui reste le choix d’Uli Hoeness. Y a il un pilote dans l’avion ? même si ce soir, le Bayern a simplement failli se crasher. Jusqu’à quand ? Jusqu’où ? Quand la mascarade va t elle cesser ? Il conviendra de définir les responsabilités à la fin de la saison : si Uli Hoeness et Niko Kovac sont déjà nominés, beaucoup de joueurs n’évoluent pas à leur niveau…

Le bateau est ivre et tangue depuis le début de la saison… Vivement la saison prochaine, ou même le prochain match tout simplement. Pour s’étalonner face à un BvB qui ne cache pas (plus) ses ambitions, Mario Götze et ses partenaires voulant marquer un grand coup. Le Bayern aura ce match de coupe dans les jambes (future prochaine excuse de N Kovac pour expliquer une contre performance ?) alors que Dortmund était au repos. Y aura t il un avantage psychologique avec cette victoire arrachée dans un contexte difficile et délicat ? Ou bien cette défaire démoralisera t elle le groupe ? Les visages de Kimmich plein de hargne et le regard dépité de Goretzka (Photo) en disent long sur cette saison interminable… désolante et stressante… Consternant.

%d blogueurs aiment cette page :