Objectif doublé ?

Objectif doublé ?

Après les festivités du titre de champion, les hommes de Kovac ont encore un trophée à récolter cette saison. Le dernier match de la saison opposera le FC Bayern au Red Bull Leipzig en finale de la DFB Pokal samedi à Berlin.

Les munichois sont déterminés à remporter le doublé et notamment Franck Ribéry « ‘celle la, je la veux tout particulièrement » qui saura très certainement motiver ses partenaires et le vestiaire bavarois.

Se suivront quelques matchs amicaux, puis viendra le temps du mercato, avec des départs programmés et acquis et des arrivées attendues et espérées. Avec ou sans Niko Kovac.

Si Ribéry est un Roi, « King » Coman affole les statistiques

Si Ribéry est un Roi, « King » Coman affole les statistiques

Si Franck Ribéry aura été un Roi au Bayern en reportant 31% des titres de champions remportés par le FC Bayern au cours de son histoire (!!!), il convent aussi de souligner la performance de Kingsley Coman qui – à seulement 23 ans – a déjà une impressionnante collection de trophées:

France (PSG) : 2 championnats + 1 trophée des champions ; Italie (Juventus) : 2 Championnats + 1 coupe Italie + 1 super Coupe d’Italie ; Allemagne (Bayern) : 4 championnats + 1 coupe Allemagne + 2 Super coupes d’Allemagne.

14 titres, dont 8 championnats à 23 ans ! Kingsley Coman a toujours été champion (crédité) à l’issue de chacune de ses saisons profesionnelles !!

 

Robbéry : SERVUS & DANKE (bis)

Robbéry : SERVUS & DANKE (bis)

Longtemps annoncé, le moment est arrivé. Robbéry s’en est allé, après tant de bons et loyaux services, incarnant à eux seuls le Bayern d’une décennie fructueuse, en terme de titres, trophées, et reconnaissances, faisant du Bayern l’un de tous premiers clubs d’Europe. A ce titre, 2013 restera (triplé) un cru exceptionnel et qui sera difficile à renouveler.

Un tifo magistral, un public conquis et reconnaissant… Servus & Danke !!!

Hommage à Arjen et sa « spéciale »

Hommage à Arjen et sa « spéciale »

Arrivé à la Säbenerstrasse à quelques minutes de la clôture du mercato 2009, le néerlandais – en souffrance au Réal – avait décidé de se relancer sous les ordres de son compatriote Louis van Gaal. La « tulipe de cristal » aura fait le bonheur du Bayern pendant ces 10 années ponctuées de nombreux succès et trophées… et des images restées dans toutes les têtes (sa reprise de volée à Old Trafford permettant au Bayern de se qualifier en perdant 3-2 à Manchester : corner Ribéry, reprise de volée du gauche d’anthologie… d’Arjen Robben) sans oublier le but qui donne la victoire au Bayern en finale de C1 en 2013…

Souvent décisif, le fantasque néerlandais pouvait exaspérer par son individualisme mais quel talent à l’état brut… Nous, supporters du Bayern, nous  n’oublierons jamais ses décrochés et sa « spéciale », chevauchée, décroché, ballon enroulé pied gauche et…but. Imparable.

Servus und Danke Arjen ! de nouveau buteur hier…

Hommage à Kaiser Franck

Hommage à Kaiser Franck

Franck Ribéry aura à tout jamais marqué le Bayern de son passage, lui le joueur qui changeait quasiment chaque année de club avant de se poser dans le sud de l’Allemagne (après Lille, Metz, Galatassaray, Marseille).

Franck Ribéry, en remportant ce titre hier, a porté son total à 9 unités (Bundesliga) faisant de lui le joueur le plus titré de l’histoire de la Bundesliga, devant des Beckenbauer, Kahn, Schweinsteiger ou encore Lahm… Chapeaux bas !

Mais Franck Ribéry (meilleur joueur UEFA 2013 et 3ème ballon d’Or 2103), c’est aussi… 22 trophées remportés avec le Bayern Munich, Bundesliga, Pokal, Champions League, Super coupe d’Europe, super coupes d’Allemagne et championnat du monde des clubs… Chapeaux bas !

Kaiser Franck, Servus und Danke ! et n’oublions pas que l’histoire de la famille a débuté dès son arrivée, avec une affiche restée dans les mémoires : « Le Bayern a maintenant un nouveau Roi »… Et sans oublier les soutiens inconditionnels d’Uli Hoeness et les témoignages poignants des Beckenbaueur, Ibrahimovic et autre Johann Cruyff… A VOIR ou REVOIR, le reportage émouvant sur Franck Ribéry dans Téléfoot du 19 mai 2019.