FCBayern-fr

Histoire du Bayern

Le FC Bayern Munich (FC Bayern München en allemand) est un club de football allemand fondé en 1900.
Il remporte son premier titre de champion d’Allemagne en 1932, et doit attendre 25 ans pour ajouter un nouveau titre à son palmarès, la Coupe d’Allemagne en 1957.
Le club accède à l’élite dès la création du championnat professionnel en 1963. A cette époque-là, c’est le TSV Munich 1860 qui est le plus grand club de la ville, mais le Bayern se fait vite remarquer, tant sur le plan national qu’européen, en remportant deux coupes nationales en 1966 et 1967, la Coupe des coupes en 1967, et en faisant le doublé coupe-championnat en 1969. Le Bayern devient donc incontestablement le plus grand club munichois.

Mais le Bayern ne veut pas s’arrêter là. Avec comme ossature le grand gardien Sepp Maïer, le génial libéro Franz Beckenbauer et le redoutable attaquant Gerd Müller, le Bayern se prépare à la conquête de l’Europe, alors dominée par le football néerlandais et notamment l’Ajax Amsterdam.

Le Bayern München s’impose alors comme la référence footbalistique en enchaînant trois Coupes d’Europe des clubs champions successivement en 1974, 1975 et 1976. 1976, année où le Bayern ajoute un nouveau titre à son palmarès, la Coupe intercontinentale, glanée aux dépends du Cruzeiro EC. Dans ces mêmes années 1970, en plus des trois titres européens, l’ogre bavarois remporte trois championnats (1972, 1973, 1974) et une DFB Pokal (1971). Le Bayern assoit sa suprématie sur le football allemand à cette époque, et devient le plus grand club de Bundesliga.

 

bayern-c1-1974  equipe-bayern-1975  bayern-c1-1976
Le club, après cette faste période, va confirmer son statut de plus grand club allemand sans sortir du cercle des plus grands clubs européens. En effet, le club va étoffer son palmarès entre 1980 et 1999 en ajoutant dix championnats (1980, 1981, 1985, 1986, 1987, 1989, 1990, 1994, 1997, 1999) et quatre coupes (1982, 1984, 1986, 1998) tout en échouant trois fois en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions (1982, 1987, 1999), devenue ligue des champions en 1992. Un nouveau titre jamais gagné auparavant vient s’ajouter au long palmarès du club bavarois en 1996 : la Coupe de l’UEFA.

Les années 2000 ne marquent pas un arrêt du Bayern, loin de là! le club fait toujours autant bonne figure. Il truste les titres nationaux (championnats: 2000, 2001, 2003, 2005, 2006 et coupes: 2000, 2003, 2005, 2006) et s’affiche chaque saison comme le club à détrôner en Bundesliga . En Europe, il fait toujours partie des meilleurs, remportant d’une belle manière la ligue des champions en 2001, réalisant la même année un beau triplé coupe-championnat-C1.

L’équipe réaffirme aussi sa dimension mondiale en battant les Boca Juniors en Coupe intercontinentale, ajoutant ce titre à celui de 1976.
Dernièrement, le Bayern München a réalisé une performance jamais encore faite en Allemagne: deux doublés coupe-championnat de suite en 2005 et 2006.

Le club étant géré de manière sage et transparente depuis les années 1990 par ses trois principaux dirigeants (qui furent joueurs du Bayern), Uli Hoeness, Karl-Heinz Rummenigge, et Franz Beckenbauer, il fait partie des clubs les plus sains d’Europe, et présente des bilans excellents chaque année.

En 2007, le Bayern de Munich se décide à accueillir Franck Ribéry provenant de l’Olympique de Marseille, le montant du transfert atteignant 30 millions d’euros (16 M€ immédiats, 10 M€ en 2008, et 4 M€ si le Bayern se qualifie en Ligue des champions), ce qui constitue un record en Allemagne avant les arrivées de Mario Gómez puis de Javi Martínez.

En 2007-2008, le Bayern réalisa le triplé en remportant la Coupe de la ligue face à Schalke 04, la Coupe d’Allemagne face au Borussia Dortmund et le Championnat d’Allemagne devant le Werder Brême.

Le club est, jusqu’en avril 2011, entraîné par Louis Van Gaal, mais ce dernier est limogé pour cause de résultats insuffisants et de mauvaise communication avec ses joueurs. Jupp Heynckes, alors entraîneur du Bayer Leverkusen devient entraîneur à la fin de la saison 2010-2011, l’intérim étant fait par Andries Jonker, qui depuis a repris la réserve du Bayern.

Le 6 avril 2013, le Bayern remporte son 23éme titre de champion d’Allemagne devant le Borussia Dortmund (BVB). Le Bayern Munich est sacré champion d’Europe le 25 mai 2013 après une victoire 2 buts à 1 face au Borussia Dortmund au Stade Wembley de Londres. Après sa victoire en Coupe d’Allemagne le 1er juin 2013, le Bayern Munich devient le septième club européen a réalisé le triplé « Championnat, Ligue des champions, Coupe nationale ».

trophee bayern-c1-2013

Jupp Heynckes quitte le club sur ce triplé historique à la fin de la saison, il est remplacé par Pep Guardiola. Ce dernier remportera trois Championnats en 2014, en 2015 et en 2016 ainsi que deux Coupe d’Allemagne en 2014 et en 2016, la Supercoupe de l’UEFA 2013 et la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2013. Mais le catalan échouera dans sa conquête de la ligue des champions. L’Italien Carlo Ancelotti reprend le club bavarois en main en 2016 et remporte le championnat en 2017. La saison suivante commence sur de mauvaises bases, tant sur le plan national qu’international. Ceci provoque le départ d’Ancelotti et le énième retour de Jupp Heynckes sorti de sa retraite. Sous sa direction, Munich remporte son 6e titre d’affilée. L’icône Jupp Heynckes, malgré la pression de son ami Uli Hoeness, refusera de prolonger. Le géant bavarois confiera alors les rênes du club à un ancien joueur devenu coach en provenance de Francfort Niko Kovac. Celui-ci remportera le doublé coupe championnat au terme d’une saison qui verra partir le duo « Robbery » contraction de la paire Arjen Robben et Franck Ribéry. La saison suivante sera moins heureuse, avec un Thomas Müller quasi perdu pour le football et un Jérome Boateng devenu indésirable sous les ordres de Kovac, qui sera à son tour remercié en novembre 2019 et remplacé par un de ses adjoints qui n’avait jamais entrainé au plus haut niveau. Même s’il avait été l’adjoint de Joachim Löw en étant sacré champion du Monde avec la sélection allemande en 2014, c’est un Hansi Dieter Flick très humble, lui aussi ancien joueur bavarois, qui s’assoit sur le banc bavarois en suscitant interrogations et doutes au sein même du board. Après des contrats de très courtes durées successifs le temps qu’il fasse ses preuves, le technicien sera confirmé à son poste et il va tout remporter, redonnant pleine confiance à un groupe et à des joueurs en perdition (Muller, Boateng notamment) redevenus indispensables.

En pleine crise sanitaire (le championnat a été suspendu de longs mois par la crise du Corona virus) les compétitions nationales et européennes se terminent dans le cadre d’un protocole sanitaire strict et sans spectateurs. La Ligue des champions se termine à Lisbonne dans le cadre du « Final 8 » regroupant les 8 meilleures équipes encore en lice, avec des 1/4, puis des ½ qui se jouent sur un seul match au Portugal (sans public et sans déplacements des équipes pour éviter une propagation du virus). Le 14 août 2020, le Bayern bat le FC Barcelone 8 buts à 2, et signe la plus large victoire du club contre le Barça après celle obtenue en 2013 (7-0 sur l’ensemble des 2 matches). Cinq jours plus tard, il bat l’Olympique lyonnais 3 à 0, ce qui emmène les Bavarois en finale pour la 11e fois de leur histoire. Opposé au Paris Saint-Germain en finale le 23 août 2020, le Bayern remporte sa 6e Ligue des champions (victoire 1-0, but de Kingsley Coman)4 et réalise de nouveau le triplé Championnat-Coupe d’Europe-Coupe nationale. Le Bayern remporte alors pour la deuxième fois de son histoire le triplé Championnat d’AllemagneCoupe d’AllemagneLigue des Champions.

Les succès continuent la saison suivante, puisque les Munichois remportent le 24 septembre 2020 la Supercoupe d’Europe face au FC Séville (2-1 après prolongation). Le 11 février 2021, en remportant la finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2020 (victoire 1-0 sur le Tigres UANL, but de Benjamin Pavard), le Bayern devient le deuxième club de l’histoire – ex aequo avec le FC Barcelone de Pep Guardiola en 2009 – à réussir le sextuplé. Ce sextuplé repose notamment sur Flick, mais aussi la jeune révélation canadienne Alphonso Davies, un Leon Goretzka métamorphosé pendant le 1er confinement imposé pour freiner la propagation de la Covid-19 (03 à 05/2020), le tempérament de Joshua Kimmich et la réussite de son buteur Robert Lewandowski. L’international polonais  – pourtant favori du ballon d’Or 2020 – ne remportera pas la prestigieuse distinction individuelle, le trophée n’étant pas attribué au regard de la crise sanitaire. En s’octroyant la saison suivante la Supercoupe d’Allemagne 2020, la Supercoupe de l’UEFA 2020 et la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2020, il égale tout simplement la performance que seul le FC Barcelone avait accomplie en 2009, en remportant tous les titres qu’un club peut gagner dans une année civile.

L’année suivante, le Bayern remporte son 31ème titre national (le 9ème consécutif) mais est éliminé en LDC par le PSG, et en DFB Pokal par Kiel club de division inférieure. C’est aussi l’année des désaccords publics entre Hasan Salilhamidzic directeur sportif et Hansi Flick, avec de grosses divergences stratégiques en matière de transferts et de politique sportive. Hansi Flick quitte à l’amiable « son »  club en fin de saison pour succéder à J Löw à la tête de la Mannschaft. Le Bayern débauche alors le jeune coach (33 ans) Julian Nagelsmann, qui a eu de probants résultats avec Hoffenheim puis Leipzig (demi finaliste LDC 2020).

Sous la présidence de Herbert Hainer (qui a succédé à Uli Hoeness en 2019 à la tête du conseil de surveillance) et sous la houlette d’Oliver Kahn (qui a remplacé Karl Heinz Rummenigge en 07 2021 en tant que Président du directoire), le Bayern reste fidèle à ses valeurs dogmatiques. Il ne cède pas aux exigences salariales extravagantes de David Alaba qui rejoint alors le Réal de Madrid, et laisse partir J Boateng et Javi Martinez dans le cadre de la poursuite du rajeunissement de l’équipe. Il fait toutefois sa révolution en se montrant extrêmement prudent en matière de transfert dans le cadre de la crise sanitaire et en reposant sa stratégie sur de jeunes talents issus du campus.

Historique de la création du club :

1900: fondation du club sous le nom de MTV München.
1906: absorption du Münchener SC.
1919: scission du Münchener et fusion avec le TV Jahn München et TuSpV Jahn München.
1923: révocation de la fusion, le club est renommé FC Bayern München.

Voir le palmares du club

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More