Servus und Danke !!

Servus und Danke !!

L’émotion était au rendez vous ce samedi à l’Allianz Arena. Le Bayern, avant d’organiser des jubilés en 2020, a salué avec tous les honneurs 3 grands joueurs qui quitteront la Bavière cet été. Rafinha (souvent remplaçant, mais toujours précieux avec une mentalité exceptionnelle), Arjen Robben et Franck Ribéry. Des moments forts, partagés avec le public, et des larmes, lorsqu’Uli Hoeness a embrassé Franck Ribéry, les deux hommes ne pouvant pas laisser échapper quelques larmes, Franck Ribéry n’ayant jamais caché qu’il considérait Uli comme un second père adoptif.

Salut et Merci messieurs, vous resterez à jamais dans le cœur des supporters du FC Bayern, votre maison, votre famille. Mia San Mia

Meisterschale : opus 29

Meisterschale : opus 29

Niko Kovac et ses joueurs ont fait le boulot en disposant avec autorité et avec la manière de l’Eintracht Francfort 5-1 pour être sacré pour la 29ème fois et la 7ème fois consécutive (records). KIngsley Coman aura mis ses partenaires sur la bonne voie dès la 4ème minute avant que Francfort n’égalise contre le court du jeu, tant le Bayern dominait en gâchant de nombreuses occasions. Pendant 3 petites minutes, le BvB (qui menait à M’Gladbach) et le Bayern n’étaient séparés que par la différence de buts très favorable aux bavarois. Mais c’était sans compter sur David Alaba, très incisif et dans pratiquement tous les bons coups samedi après midi, qui allait redonner l’avantage au Bayern (2-1). Ensuite, Renato Sanches allait donner de l’oxygène (3-1) sur un raid solitaire et dans un angle fermé… avant… le double symbole. Coman sortait à la 60ème, remplacé sous les ovations de l’Allianz Aréna, et qui allait marquer le 4-1 sur un (dernier) but somptueux : double dépassement de défenseurs et but d’un ballon subtilement piqué… L’Allianz explosait… avant de voir Robben (rentré à la place de Gabry) marquer lui aussi… Un final magistral, que le duo « Robbery » n’avait pas imaginé même dans leurs rêves les plus fous : champions, et derniers buteurs, tous les deux, sous les ovations de leur public !!!

Vinrent ensuite les scènes de liesse habituelles, les douches à la Paulaner et le soulagement de Niko Kovac qui aura connu une saison compliquée, sous le feu des critiques. Bravo aux joueurs, au board, au staff technique et à Niko Kovac, qui malgré ce sacre, reste contesté avec ses admirateurs et ses détracteurs, dans le vestiaire, au sein de board ou parmi les supporters…  Reste la coupe (samedi prochain) que Franck Ribéry « veut absolument ».

Les facéties de Franky manqueront désormais…

Les facéties de Franky manqueront désormais…

La page Ribéry (ou Kaiser Franl) va bientôt se tourner en Bavière. En 12 ans, au delà des trophées et autres titres collectifs et individuels, Franck Ribéry aura marqué le club par ses facéties et ses farces, n’hésitant à pas à s’attaquer aux icônes du club, lui le « petit » français natif de Boulogne sur Mer. Citons la douche imposée à Olivier Kahn avec un seau d’eau, jeté depuis le toit du centre d’entrainement… et le stage à Doha où le français prend le volant du bus… occasionnant fous rires et dégâts sur le parking de l’hôtel et la carrosserie… Et n’oublions pas les farces avec son complice Luca Toni, la chute provoquée de Gianni Bianchi (préparateur physique) à la fin d’un entrainement mais encore lorsque que Franck Ribéry se place dans une vitrine de FAN SHOP en plein centre de Munich… se muant en mannequin avant d’effrayer les supporters et supportrices en montrant qu’il est bien en chair et en os… Franck Ribéry restera irremplaçable, sur et en dehors du terrain. Salut l’artiste, Mia San Mia.

Séquence émotion à l’Allianz Arena : clap de fin pour « Robbéry »

Séquence émotion à l’Allianz Arena : clap de fin pour « Robbéry »

Séquence émotion cet après midi à l’Allianz Aréna, où le duo devenu mythique  « ROBBERY » évoluera une dernière fois sur la pelouse du géant bavarois. 12 saisons pour le français et 10 pour le néerlandais, pour une collecte de trophées inégalée sur la période associée. Respect messieurs, vous aurez marqué l’histoire du FC Bayern à tout jamais et nous resterez toujours des membres à parts entières de la famille. Mia San Mia.

Le 18 à 17h15, on saura…

Le 18 à 17h15, on saura…

Le titre se jouera donc Samedi 18 mai avec un verdict livré vers 17h15… La Paulaner coulera t elle dans une semaine sur la pelouse de l’Allianz Arena ? Niko Kovac aura t il droit à la traditionnelle douche à la Paulaner, ou le coach d’origine croate fera t il la … soupe … à la grimace ?

Une chose est acquise, N Kovac aura su redonner du suspens à la Bundesliga…