Alors que l’échéance de Liverpool va rapidement arriver, le Bayern version N Kovac aura confirmé les doutes et inquiétudes à Hoffenheim. Alors que le groupe évoluait sereinement, le changement tactique de Nagelsmann aura radicalement modifié la physionomie de la rencontre. Hoffenheim a joué comme jouera le Liverpool de Klopp en seconde mi-temps. Sauf que Liverpool évoluera lui avec ses forces et qualités (jeu rapide reposant sur des contre attaques assassines) et des avions de chasse comme Salah, Firmino, Mané et autre Fabinho. Même si le groupe a semblé soudé avec un Neuer retrouvé et une défense solide, la lenteur de notre défense centrale pourrait être notre vraie faiblesse… d’où des inquiétudes fondées. 

%d blogueurs aiment cette page :