On en sait un peu plus sur les circonstances du départ de Niko Kovac. Le technicien a été convoqué par les deux hommes forts du Bayern que sont Uli Hoeness et Karl Heinz Rummenigge + Hasan Salilhamidzic. Au départ, il semble acquis que Niko Kovac allait pouvoir disposer d’un répit mais le rejet de Kovac par le vestiaire aura été déterminant. Mais eu cours de la soirée, alors que le départ du croate n’était pas l’objet de la réunion, l’issue est apparue évidente, le désormais ex entraineur du Bayern proposant sa démission s »il était acquis qu’il était le problème. Niko Kovac allait finalement proposer sa démission, immédiatement acceptée par Kalle considérant que N Kovac avait une large responsabilité sur les résultats et l’ambiance du groupe. Mais le dirigeant saura saluer le travail de son technicien appelé à rechercher un nouveau club : « Nous regrettons le départ de Niko Kovac, mais il n’y avait pas d’autre issue ».

Alors que TZ a titre « K.O.vac », c’est Bild qui explique ce lundi que le départ de Kovac a été un grand soulagement dans le vestiaire

Avec un Hoeness désormais en retrait (il ne sera plus président le 15 novembre prochain), Kalle a imposé sa vision: Exit Kovac ! C’est Hans Dieter Flick qui assurera l’intérim en attendant la désignation d’un successeur. Le départ des frères Kovac a entrainé le retour de l’emblématique Herman Gerland qui assistera Flick en tant que 1er assistant… Miroslav Klose étant lui appelé à devenir le second assistant de Flick (à confirmer).

Concernant l’après Kovac, Hoeness a ouvertement indiqué qu’il ne validait pas la poste Mourinho, même si celui ci (sa femme et ses enfants vivent toujours en Angleterre) a confirmé prendre des cours d’allemand. Les pistes les plus sérieuses mèneraient à Erik Ten Hag (favori de Rummenigge) ou Mauricio Pochettino (le 1er choix de Salilhamidzic), les deux dirigeants étant en désaccord. La poste Wenger reste possible, tout comme celle conduisant à Ralf Rangnick, actuel coordinateur du groupe RedBull, même si ce dernier ne fait pas l’unanimité au sein du board. Enfin, n’oublions pas l’option Allegri ex Juve et libre mais ne parlant pas allemand… Sans oublier, Van Gaal qui reste lui aussi libre de tout engagement. Assurément, le futur entraineur est parmi ceux cités… en espérant que le choix se porte sur un Erik Ten Hag qui a toutes les qualités requises, quitte à ce que le trio Flick/Gerland/Klose ou un Van Gaal/Wenger assure l’intérim jusqu’à l’été prochain. On imagine mal un Allegri un Mourinho ou un Rangnick signer pour seulement 6 mois… : la signature d’un de ces 3 là, éliminerait le profil Ten Hag… CQFD

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils