C’est une fois encore sous un soleil de plomb que s’est déroulée la traditionnelle Kop Cup 2018 à Chatenay Malabry aux portes de Paris. 17ème l’an passé (en terminant dernier de son groupe de poule), le Bayern s’est cette fois hissé à la 13ème place en terminant 1er de son groupe E (3 matchs, 3 victoires, toutes sur le score de 1-0) composé de Manchester (6ème en 2017), Monaco (22ème) et Liverpool (4 équipes en 2017, classées 5ème, 8ème, 9ème et 10ème).

A l’issue de la matinée, le Bayern se qualifiait avec Liverpool (2ème), MU étant repéché parmi les meilleurs 3èmes. A la reprise (sous un soleil de plomb), le Bayern allait s’incliner face au Celtic (futur finaliste, 2-0) au terme d’un match abouti et prometteur. La vraie désillusion fut face au FC Nantes (défaite 1-2 avec but en or). Les deux derniers matchs de classement virent les bavarois s’imposer face à Saint-Etienne (1-0) et Liverpool « Torch » aux tirs au buts (2-2 puis 2 TAB à 1).

En finale, ce sont les italiens de la solide formation de la Juventus qui s’imposent (1-0) face au Celtic. En phase de poule, ces 2 formations s’étaient rencontrées dans un climat tendu, avec quelques gifles…et de vives tensions.

Le Bayern aura une fois encore joué avec un groupe solidaire, plein d’abnégation, mais avec un seul remplaçant (2 en comptant le très jeune « Lukas », fils de Ghost, âgé de 9 ans). Guillaume, victime d’une élongation dès le 2nd match, aura fait que nous aurons joué, sous une chaleur implacable pour les organismes, sans quasiment de remplaçants… Nous aurons débuté le tournoi avec 2 défections de dernières minutes. Malgré ces aléas, le groupe aura une fois encore bien vécu, Ghost préférant l’ambiance alliée aux résultats, aux résultats purs (le FC Bayern avait été finaliste en 2016 avec une équipe ne partageant pas les valeurs du FC Bayern-fr.com). Cette édition confirme que l’ossature est solide et que les automatismes sont là. A noter quelques arrêts de grande classe de Ghost, un Souaibou toujours aussi impérial en défense et une dernière recrue (Hassen) efficace et réaliste devant (4 buts sur les 7 marqués) : nous avons enfin trouvé le buteur qui nous avait tant manqué l’an passé. Tous les joueurs ont livré des matchs pleins, laissant entrevoir de belles perspectives pour les prochaines éditions. Un grand bravo aux joueurs qui auront tout donné pour défendre les couleurs du FC Bayern-fr.com

Le Bayern termine donc 13ème et remporte le prix du Fair Play 2018 (Cf photo, avec un Lukas particulièrement fier). Une belle journée, un super état d’esprit, et une organisation sans failles comme d’habitude. A noter que le Bayern, une fois le match remporté contre l’ASSE était sous les douches… alors qu’il restait un dernier match de classement. Les jambes étaient lourdes et les bobos devenaient compliqués à gérer: malgré cela, tout le monde a remis son maillot et rechaussé les crampons pour décrocher la 13ème place : 7 matchs, 5 victoires pour 2 défaites.

Matchs  Groupe E:

Bayern / Liverpool 1-0 : un match curieux, où le Bayern score sur son seul tir lointain. 1er match et beaucoup d’approximation et un bloc équipe coupé en 2.

Bayern / AS Monaco 1-0 : après une causerie d’avant match, les munichois trouvent leurs marques mais semblent encore assez inoffensifs devant, Victoire méritée.

Bayern / Manchester 1-0 : Si le Bayern est d’ores et déjà qualifié avec 6 points, se pose la question du classement, le Bayern étant tenté de terminer second pour éviter une top team au prochain tour, avec le risque de tomber sur le Celtic. Le match est serré et MU est très incisif. Le Bayern fait le dos rond mais remporte la victoire sur un froid réalisme offensif.

Matchs Classement:

Bayern / Celtic 0-2 : Face à un adversaire redoutable, le Bayern livre une prestation aboutie : très bon positionnement, quadrillage parfait du terrain, bonne circulation. Mais les organismes souffrent (le Celtic peut doubler tous les postes, alors que le Bayern n’a qu’un remplaçant âgé de 9 ans) ; un but chanceux et un pénalty généreux mettront fin aux ambitions bavaroises dans cette édition 2018.

Bayern / Nantes 1-2 : c’est assurément ce match qui attise le plus de regrets. Le Bayern domine en se créant de nombreuses occasions, y compris par Lukas qui verra son tir frapper la transversale !!! sous les applaudissements du public et de nos adversaires… Mené 1-0, le Bayern arrache la nul dans les dernières secondes. Mais les espoirs allaient s’évanouir rapidement dès le début de la prolongation (but en or), un ballon bien frappé ras de terre ne laissant aucune chance à Ghost.

Bayern / ASSE 1-0 : face à des Stéphanois sympathiques, le Bayern pose son jeu et livre une copie maitrisée 1-0 sans être réellement inquiété. ce match sera l’occasion d’évoquer entre supporters les fameux poteaux carrés de 1976…

Liverpool ‘Torch » / Bayern 2-2 (victoire Bayern 2 TAB 1) : un match plaisant, qui verra le Bayern rapidement mené avant qu’il ne revienne et prenne l’avantage à la force mentale. Liverpool égalisera en toute fin de rencontre, entrainant cette fois une séance de TAB sans prolongations : accessoirement, Lukas transformera son pénalty (sans que l’on perçoive une éventuelle complicité amicale du gardien anglais : un vrai pénalty donc sur les conseils du papa… ) et Ghost arrêtera le dernier tireur du LFC (après un premier arrêt, mais avec un pénalty à retirer).

%d blogueurs aiment cette page :