La saison est terminée et l’heure du bilan a sonné. Si le technicien croate a su redresser une situation bien compromise en novembre (le Bayern a compté jusqu’à 9 points de retard sur BvB Dortmund), tous les doutes et réserves le concernant subsistent. Contesté et critiqué tout au long de la saison Niko Kovac aura su faire face à l’adversité en remportant le doublé en 2019.

Ces succès (inespérés cet hiver) ont certes légitimé N Kovac, qui a donc été confirmé par le board pour la saison prochaine. Même si des rumeurs continuent de circuler sur le sort qui pourrait être finalement réservé à N Kovac (licenciement), tout laisse penser que le croate poursuivra avec le Bayern et rien ne permet de douter de la volonté du board, pourtant encore réservé il y a quelques jours, sur les capacités du coach pour conduire et mener le renouveau.

« Virer » un entraineur qui vient de réaliser le doublé aurait il eu du sens ? Pour le remplacer par qui ? N Kovac saura t il imposer un fond de jeu probant, et faire progresser les joueurs tout en intégrant les futures recrues ? N Kovac saura t il gérer le vestiaire et résister à la pression de ses dirigeants en cas de nouvelles contre performances ? Une chose est sûre et N Kovac a pu le constater : entrainer le FC Bayern n’est pas une chose aisée…

L’avenir nous dira si la décision du board était la bonne… ou un manque de courage… ou une décision politiquement correcte. Dans tous les cas, Niko Kovac ne suscite toujours pas un grand enthousiasme auprès des supporters, malgré les succès qui auront été acquis dans la douleur, sans fond de jeu affirmé et sans sérénités, ni défensive ni offensive. En allant à la rencontre des ultras à Berlin à l’issue de la rencontre, Niko Kovac a lancé une opération séduction qui pouvait aussi être calculée, se sentant encore « en danger » aux yeux de ses employeurs…

Le FC Bayern partira donc presque dans l’inconnu la saison prochaine. Place au Mercato désormais…

 

%d blogueurs aiment cette page :