C’est sous un chaud soleil de juillet que la nouvelle édition (10ème) de la Kop Cup s’est déroulée à Chatenay Malabry (92) ce 8 juillet, toujours parfaitement organisée par la section des supporters Liverpool France.

Pour rappel, cette manifestation réunit chaque année, les supporters français de différents clubs européens, dans une ambiance amicale, où le maître mot est « plaisir ». A ce titre, rendons hommage aux arbitres bénévoles qui veillent aux respects de l’esprit Kop Cup, en toutes circonstances, même nous avons eu à contester certaines décisions, mais toujours dans la retenue et le respect des individus.

Ghost, fidèle parmi les fidèles de cette amicale manifestation sportive, aura tout connu en une décennie, sauf la victoire, avec notamment une funeste dernière place en 2015 et deux finales dont la dernière l’année dernière. Cette année, alors qu’il aurait pu repartir sur l’ossature de l’équipe 2016 très largement issue de son équipe de Futsal, Ghost a privilégié l’esprit Kop Cup en conciliant la technique et l’ambiance festive et ce au détriment de la performance pure reposant sur un groupe habitué à jouer ensemble. Une belle initiative, qui reste à souligner.

Le tirage des phases de poules allait reverser le FC Bayern France dans le groupe de l’AC Milan, de l’Inter Milan et de Saint Etienne, le Bayern étant en position de « favori » en tant que finaliste sortant de l’épreuve.  Ce que nos adversaires ignoraient, c’était que l’équipe (hormis Ghost inamovible gardien) avait été totalement recomposée, sans que les joueurs se connaissent et sans le moindre automatisme… Les résultats s’en suivront en toute logique.

Match 1 : FC Bayern – FC Bayern : 0-0 : il fait chaud, la composition est effectuée au gré des envies de chacun, et… c’est parti : Le match, parfaitement équilibré, se soldera par un 0-0 animé, Ghost sortant un penalty qui aurait été fatal. Peu d’occasions de chaque côté, et une possession allemande stérile… On commence à cerner les qualités et faiblesses du groupe, notamment dans la finition.

Match 2 : FC Bayern – AC Milan : 0-2 : Le Bayern, face à des milanais vifs et rapides, ne peut pas lutter à armes à égales, l’AC Milan disposant d’une technique supérieure. Sur cette rencontre, le sort aurait pû être favorable aux bavarois, le Bayern frappant sur la transversale alors que le score était encore nul et vierge. Pas de regrêts, le Bayern reconnaissant la supériorité italienne… Par ce résultat, le Bayern est quasi éliminé, ne pouvant plus espérer que des accessits. Pour terminer dans les 2 premières places qualificatives, nous sommes dépendant de la finale du groupe entre les 2 formations milanaises, avec une victoire impérative du Bayern face aux stéphanois…

Match 3 : FC Bayern – AS St Etienne : 0-0 : Malgré de l’engagement et une nette domination, le Bayern ne parviendra pas à faire plier St Etienne. Plusieurs occasions franches dont 1 poteau… Notre chance est passée et le bilan est sans appel : malgré du mieux dans le jeu, une stratégie de jeu posée et un équilibre rassurant, le Bayern termine dernier de son groupe… sans avoir marqué le moindre but.

Classement :                                     Pts         Buts/pour           Buts/contre                  Diff

  1. AC MILAN                                7                             5                             0             5
  2. INTER MILAN                          4                             2                             4             -2
  3. AS SAINT ETIENNE                2                             1                             2             -1
  4. BAYERN MUNICH                   2                             0                             2             -2

 

Photo : 7 joueurs de champ + 2 remplaçants : un effectif minimaliste qui n’aura pas permis aux joueurs de souffler au regard du peu de remplaçants disponibles. La chaleur accablante, un groupe qui se découvre, et un effectif trop juste quantitativement auront allègrement limité  les ambitions bavaroises cette année.

En haut de Gauche à droite : Souaibou, Benjamin, Cyril, Russel, Guillaume.

En bas : Léo, Fabien, Aurélien, Ghost

Malgré ces résultats décevants, sans commune mesure avec l’édition précédente, l’ambiance est bonne et amicale au sein du groupe. Ghost a fait un choix fort en 2017 en ne reconduisant pas le groupe finaliste, privilégiant avant tout l’ambiance au sein groupe. La tonnelle de Ghost nous abrite de la chaleur et les échanges sont chaleureux entre les joueurs bavarois qui profitent de cette belle journée d’été pour faire connaissance. Nous regrettons toutefois l’absence de membres de la communauté site/forum, seuls la femme de Ghost, Lukas et Khloé ses enfants et 1976 étant au botrd des terrains voir photo ci dessous)… pour encourager et assurer l’intendance.

Reprise des rencontres l’après midi (élimination directe et matchs de classements) :

Match 4 : FC Bayern – AS Roma : 2-1 : Les automatismes sont là,  toujours sous le cagnard parisien accablant les organismes… Le Bayern rend une copie aboutie de bout en bout, dominant les romains dans tous les compartiments du jeu. On frappe encore le poteau, et on se fait encore quelques frayeurs défensives amenant l’égalisation (heureuse) italienne… Mais le Bayern ne pouvait pas perdre ce match, devant un adversaire aussi faible… Ce sont alors les premiers buts bavarois dans cette édition 2017…

Match 5 : FC Bayern – AS St Etienne : 4-1 : On retrouve nos adversaires du matin (0-0) pour cette fois une victoire nette et sans bavures, la pause semblant avoir été fatale à l’ASSE. Le Bayern mène rapidement 2-0 avant de se relâcher (2-1). Mais le Bayern déroule et rajoutera 2 nouveaux buts.

Match 6 : FC Bayern – Benfica : 3-1 : pour son dernier match, le Bayern s’attend à une rencontre disputée face à un adversaire connu de toutes et tous pour ses « qualités » physiques, ses simulations, ses contestations et son mauvais état d’esprit. Le match est tendu, âpre, et l’arbitre a du mal à contenir les joueurs, les portugais accumulant les fautes, grossières et intentionnelles. Le Bayern l’emporte sans trop de difficulté, techniquement parlant…

Cette édition aura été une fois encore parfaitement réussie, et le groupe bavarois vit bien. Rendez vous a été pris pour l’année prochaine (le Bayern a joué avec des maillots mis à la disposition de Ghost par notre partenaire dimension-foot). Le Bayern termine la compétition à la 17ème place (sur 24) avec 3 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Petite photo avec notre rivals Borussia Dortmund 😉

L’AC MILAN terminera 4ème, l’Inter 15ème,  l’ASSE 19ème, avec un grand vainqueur, l’Olympique de Marseille qui possédait dans ses rangs un jeune joueur qui aura marqué les esprits par sa virtuosité technique, son efficacité et un physique très solide…  Bordeaux s’inclinera en finale, et le Celtic devra se contenter de la petite finale face au Milan pour terminer 3ème.  Les écossais vieillissent (et récupèrent moins bien…) et ces derniers parviennent de plus en plus difficilement à s’imposer après avoir remporté l’épreuve à 6 reprises… en 10 ans.

Merci à 1976 pour ce tres bel article.

La liverpool TV etait presente lors de la Kopcup, voici leur reportage

Voir les photos du tournoi : 

%d blogueurs aiment cette page :