Quoi de neuf docteur(s) ? l’UEFA est elle irresponsable ?

Si on s’interroge sur la baisse de forme du Bayern, il convient d’observer que tous les gros sont à la peine. Une saison 2020 tronquée et une coupure très courte pour certains comme le PSG, Bayern, Lyon et Leipzig notamment, qui ont joué le dernier carré ou la finale du final 8 / Lisbonne expliquent ces rendements faméliques et ces points perdus. N’oublions pas non plus les blessures liées à l’absence de véritable coupure et au calendrier infernal imposé par les compétitions internationales, pénalisant de fait les gros clubs.

Si le Bayern a un « coup de moins bien », il gagne toujours en étant leader de son championnat et en étant déjà assuré de terminer 1er de son groupe LDC.

En Allemagne, le Bayern peine, au même titre que le BvB qui compte lui déjà 3 défaites en 9 matchs (1 pour le Bayern) – En France le PSG est en tête mais avec 3 défaites en 12 matchs, où Marseille pourtant inexistant en LDC se hisse sur le podium… – En Angleterre, Liverpool reste leader mais ne domine plus la Premier League, talonné par le Tottenham de Mourinho… pendant que Manchester City est relégué à 6 points (3 nuls 2 défaites en 9 matchs), seul Chelsea – qui a beaucoup recruté – tient une bonne cadence (et qui passera devant Liverpool en cas de victoire cet après midi face… aux Spurs justement). United et Arsenal ont déjà perdu respectivement 3 et 4 matchs… Enfin, en Espagne le Leader est la Réal Sociédad : le Réal Madrid a déjà perdu 3 matchs sur 10 disputés, le FC Séville 3 également comme le FC Barcelone qui, sur 8 matchs,  compte 3 victoires pour autant de défaites et 2 nuls…

A la vue de ce qui passe en Europe, et si le Bayern n’a pas été épargné par les blessures non plus (de Kimmich à Tolisso, en passant par Davies, Goretzka, Kouassi  et Süle pour ne citer qu’eux), le Bayern assure, même si la manière a provisoirement disparu. L’Atlético Madrid, que le Bayern a balayé en LDC (4-0) est à ce jour le seul club majeur toujours invaincu ce qui valorise encore un peu plus la performance des hommes d’Hansi Flick.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More