FCBayern-fr

Interwiew du président du Herbert HAINER (avant Klassiker)

M. Hainer, première place contre cinquième place avec une différence de 13 points. Est-ce toujours un match de haut niveau ?

Herbert Hainer : « Absolument. Le Bayern et Dortmund ont été les équipes dominantes dans la lutte pour le championnat au cours des dix dernières années. Nous avons eu l’avantage ces huit dernières années, mais il est et reste un match de haut niveau. »

À long terme, Leipzig sera-t-elle plus dangereuse pour vous que Dortmund ?

Hainer : « Les deux clubs font partie des meilleurs clubs de la Bundesliga et joueront certainement un rôle majeur à l’avenir. Nous nous réjouissons de ces duels passionnants. »

Le Bayern est-il plus motivé pour la Ligue des champions et a-t-il plus de chances de défendre ce titre que le championnat ?

Hainer : « Nous avons les deux objectifs en tête et la possibilité d’atteindre les deux. Au championnat, nous avons deux points d’avance sur Leipzig et nous avons tout entre nos mains. En Ligue des champions, en plus d’une bonne performance sportive, nous avons aussi besoin d’un peu de chance. »

Pourquoi y a-t-il tant de trous dans la défense du Bayern ?

Hainer : « Notre jeu est plus orienté vers l’offensive que les années précédentes et donc encore plus attrayant. Nous devons simplement marquer plus de buts que nous n’en encaissons (rires). »

Vous attendez-vous à des améliorations rapides ?

Hainer : « Nous avons incroyablement bien joué l’année dernière. Récemment, la stabilité a été quelque peu perdue dans l’intervalle en raison de quelques absences importantes. Hansi Flick a déjà dit que nous devons retrouver une plus grande stabilité dans notre défense. L’équipe y travaille, et elle viendra. J’en suis convaincu. »

Que pensez-vous du projet de Hans-Joachim Watzke de rester en fonction au Borussia Dortmund au-delà de 2022 ?

Hainer : « Hans-Joachim Watzke est un homme d’expérience en Bundesliga et a fait passer Dortmund d’une situation précaire à un club prospère et économiquement sain. Il continuera à faire du bien au BVB.»

Watzke a indiqué qu’il ne voulait pas laisser tomber le club en raison des défis posés par la pandémie. Est-il hors de question que Karl-Heinz Rummenigge prolonge encore une fois ?

Hainer : « Oui. Nous avons planifié cette transition de manière stratégique et à long terme, et notre plan prévoit clairement qu’Oliver Kahn prendra la relève de Karl-Heinz Rummenigge en tant que PDG à la fin de 2021. La façon dont Dortmund procède dépend d’eux, je n’ai aucune idée de ce qu’il en est. Je ne peux parler qu’en notre nom. Nous ne faisons pas dépendre nos projets du Coronavirus, car nous avons réfléchi soigneusement et soigneusement à ces décisions au préalable. »

Watzke sera-t-il le patron le plus fort de la Bundesliga après le départ de Rummenigge ?

Hainer : « Je ne dirais certainement pas cela. Après tout, Oliver Kahn succède à Karl-Heinz Rummenigge au poste de PDG. Et Hasan Salihamidžić s’est aussi considérablement développé dans son rôle de membre du conseil d’administration. »

Mino Raiola a déclaré que seuls dix clubs en Europe peuvent se permettre d’accueillir l’Erling Haaland. Le FC Bayern est-il l’un d’entre eux ?

Hainer : « Nous sommes un club économiquement très fort et sain. Bien que nous souffrions aussi massivement de la pandémie, nous pouvons toujours faire appel à des acteurs si nous en sommes convaincus. Il y a deux semaines à peine, Hasan Salihamidžić a annoncé que nous faisions venir Dayot Upamecano, l’un des meilleurs défenseurs centraux. »

Dayot Upamecano coûte 42,5 millions d’euros. La clause de sortie d’Erling Haaland est de 75 millions d’euros à partir de 2022. Le FC Bayern versera-t-il de telles sommes dans un ou deux ans ?

Hainer : « Je ne peux pas dire ça aujourd’hui. Nous sommes dans une pandémie, le monde entier est dans une situation exceptionnelle socialement, économiquement et aussi en matière de football. Les choses changent tous les jours. Je suis donc loin de faire des prédictions. Ce qui est certain, cependant, c’est qu’à l’avenir, nous continuerons à suivre notre voie fructueuse qui consiste à signer des jeunes joueurs aux capacités exceptionnelles. Les exemples de Joshua Kimmich, Kingsley Coman, Alphonso Davies et Jamal Musiala sont la preuve que le FC Bayern est un club où des talents exceptionnels peuvent se développer pour devenir des joueurs internationaux de haut niveau. »

Vous connaissez Gerd Müller. Il aurait été ravi de voir Robert Lewandowski « titiller » son recours, n’est-ce pas ?

Hainer : « Robert Lewandowski est un grand héritier de Gerd Müller, car ses buts nous ont permis de remporter de nombreux titres. Parviendra-t-il à battre le record de 40 buts de Gerd ? Nous verrons bien. Il a toutes les chances, mais ce ne sera pas facile. Il en est maintenant à 28 buts pour la saison (NDLR, 31 à l’issue du Klassiker). Cela va être passionnant. »

Aura-t-il une statue à Munich s’il réussit ?

Hainer : « Nous en déciderons le moment venu. Nous devons d’abord en construire une pour Uli Hoeneß, pour Franz Beckenbauer, Gerd MÜLLER, Karl-Heinz Rummenigge et, et, et. Heureusement, l’histoire du FC Bayern est pleine de personnalités extraordinaires. »

Joachim Löw a ouvert la porte au retour de Thomas Müller dans l’équipe nationale. Cela lui donnera-t-il encore plus d’élan ?

Hainer : « Thomas Müller joue une saison incroyablement forte. Grâce à sa communication, sa volonté de courir et son engagement inlassable tout au long des 90 minutes, vous pouvez voir et entendre à quel point il est un acteur important. Thomas MÜLLER ferait bonne figure dans n’importe quelle équipe y compris la sélection de la DFB au Championnat d’Europe. »

Pensez-vous que Thomas Müller ne serait disponible que pour le Championnat d’Europe ?

Hainer : « Je connais Thomas MÜLLER comme étant un joueur ambitieux et fou de football. Je peux l’imaginer en train de dire : je vais le faire. Mais je ne lui en ai pas encore parlé. »

Juste à temps pour le match du BVB, Leon Goretzka est de retour au top de sa forme après sa maladie de Corona. Quelle est l’importance de la prolongation de son contrat pour vous ?

Hainer : « Leon GORETZKA s’est énormément développé au cours des douze derniers mois. À mes yeux, il est devenu l’un des acteurs les plus importants pour nous et un garant de notre succès. Oui, nous voulons prolonger son contrat, mais notre direction sportive a un certain nombre de négociations de contrat en cours. Hasan Salihamidzic s’occupe d’eux, cas par cas. »

L’arrière droit temporaire Niklas Süle va-t-il prolonger son contrat ou va-t-il s’installer au Chelsea FC cet été ?

Hainer : « J’ai vu que Niklas SÜLE a maintenant des chefs-d’œuvre techniques en réserve. Je ne m’attendais pas à cela (rires). Il est un acteur important pour nous. Nous nous assiérons avec lui au printemps. »

Qu’est-ce qui vous impressionne chez Jamal Musiala ?

Hainer : « Personnellement, j’aime le fait que Jamal MUSIALA puisse jouer plusieurs positions, à la fois en dix et sur l’aile. Il est très polyvalent et encore si jeune, il vient d’avoir 18 ans. Je pense que c’est un talent incroyablement intéressant. »]

Quand va-t-il prolonger son contrat ?

Hainer : « Nous ne pouvions pas signer de contrat avec lui avant qu’il ait 18 ans. Il faut être un peu patient, y compris pour spéculer sur un terme éventuel. » (NDLR, Jamal MUSIALA s’est engagé depuis avec le FCB sur un contrat de 5 ans, jusqu’en 2026 – lire par ailleurs)

Par Florian Plettenberg / SPORT1

La source Sport 1

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More