FCBayern-fr

Le BO représente il encore quelque chose ? et ne serait-il pas devenu Qatari en 2021 ?

Robert Lewandowski a débuté sa carrière professionnelle en Pologne à Lech Poznan avant de signer au BvB Dortmund de Jürgen Klopp en 2010. Il y restera 4 ans et remportera 4 trophées sont 2 titres de champions, 1 coupe d’Allemagne et une super coupe d’Allemagne.

En 2014, le polonais débarque à Münich pour y gagner des titres et remplace Mario Mandzukic non conservé et parti à l’Atlético Madrid. A ce jour, Lewy a remporté 18 titres avec le Bayern dont 7 championnats, 3 coupes d’Allemagne, 5 super coupe d’Allemagne, 1 Ligue des Champions, 1 Super coupe UEFA et un championnat du Monde des clubs dans le cadre du sextuplé historique de 2020.

En excluant le titre 2021/2022 (super coupe d’Allemagne, saison en cours), Robert Lewandowski a remporté 2,57 titres par an (17 titres en 7 ans) contre 1 titre par an dans la Ruhr des Schwarz gelben.

On ne compte plus ses récompenses individuelles et ses innombrables records, tant en club qu’en équipe nationale de Pologne. En pourtant, il n’a pas remporté le Ballon d’Or 2020 (non décerné) et échoue de peu en 2021. Remportera t il le trophée un jour ? On peut en douter désormais, même si le sacre de Léo Messi n’est pas si injuste que çà.

Concernant le Ballon d’Or, on l’oublie,  mais Robert Lewandowski a été nominé six fois dans la liste des prétendants au Ballon d’Or en 2013 2015 2016 2017 2019 et 2021, le trophée n’étant pas décerné en 2020 pour cause de pandémie Covid-19.

Jusqu’à cette année, son meilleur classement avant été 4ème (en 2015).

Les titres du Ballon d’Or sont ils justifiés à la lecture des seconds ?

Messi sacré à 7 reprises devant C Ronaldo (4 fois), Iniesta (2010) Van Dijk (2019) et donc Lewandowski (2021)

C Ronaldo sacré 5 fois devant Léo Messi

Parmi les « injustices », comment ne pas en voir en 2010 (Iniesta méritait aussi le titre) ou en 2020 et donc 2021 ?

De grands noms restent aux abonnés absents de ce trophée individuel si prisé: Robert Lewandowski sera en très bonne compagnie. Citons les absents du palmarès du BO : Henry, Beckham, Ribéry, Neymar, Buffon, Xavi, Iniesta, Maldini, Kahn, Gerrard, Neuer et donc désormais Lewandowski qui pourra (un peu) se consoler en compulsant cette liste non exhaustive.

Au delà de toutes ces considérations factuelles, il est évident qu’un titre majeur pèse énormément dans les votes (même si les modalités du vote on régulièrement changé ces dernières années) avec quelques anomalies toutefois : en 2013, le Bayern réalise le triplé et remporte la C1 alors qu’il n’y a ni Euro ni Coupe du Monde : Ribéry se classe 3ème derrière C Ronaldo et Messi : incompréhensible.

En 2014, année où l’Allemagne remporte la CM du Brésil, c’est toujours C Ronaldo qui triomphe, le meilleur allemand se classant 3ème (Neuer).

En 2018, année ou la France est sacrée championne du Monde en Russie, c’est le croate Luka Modric qui est honoré (il remporte cette année là sa 3ème C1 avec le Réal Madrid).

Force est de constater que les clubs espagnols et très influents trustent les BO depuis plus d’une décennie (Barcelone / Réal). Mais rien nous empêche de penser également que les dirigeants du Qatar peuvent avoir pesé une fois de plus dans ce BO 2021. Directement, ou indirectement avec le lobbying incessant qu’il mène depuis des années.

Le Qatar s’est offert Leo Messi avec le PSG et des doutes subsistent sur les conditions d’attribution de la coupe du Monde au Qatar en 2022.  Le Qatar a donc « son » Ballon d’Or, qui pourra irradier le Qatar lors dans la coupe du Monde dans 11 mois… Etonnant ? peut être. Mais peut être pas.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More