FCBayern-fr

Bonne année 2022 (+ rétro 2021)

2021 va s’achever dans quelques heures, toujours marquée par la pandémie du Covid-19.

Si 2022 débutera à huis clos en raison de la crise sanitaire et des ravages de la 5ème vague du variant Omicron, revenons quelques instants sur 2021, sportivement parlant.

2021, c’est d’abord un nouveau titre de champion d’Allemagne,  le 31ème et le 9ème consécutif et une victoire en super coupe d’Allemagne face au BvB Dortmund.

2021, c’est aussi une élimination au second tour de la coupe d’Allemagne face à Mönchengladbach (5-0).

Sans oublier le dernier titre du fabuleux sextuplé de la saison 2019/2020 qui se sera joué en février 2021 en raison de la crise sanitaire: le Bayern a remporté le championnat du monde des clubs en disposant des Tigres de Monterrey en finale.

Niveau européen,  c’est une élimination en LDC 2020-2021 face au PSG en 1/4 de finale (défaite 2-3 à Munich et victoire bavaroise 0-1 à Paris, le Bayern étant éliminé au détriment des buts marqués à l’extérieur, malgré une domination nette sur les 2 rencontres, notamment le match aller). C’est aussi une qualification aisée en phase de poules sur l’édition 2021-2022 avec 6 victoires en 6 rencontres et un Barçà une nouvelle fois humilié (6-0 sur les 2 matchs A/R).

Mais 2021 sera aussi marqué par le départ d’Hansi Flick (en désaccord avec les orientations sportives de Brazzo notamment), et l’arrivée de Julian Nagelsmann dont les débuts seront prometteurs : le Bayern est leader au terme des matchs allers en Bundesliga (9 points d’avance sur le BvB second), qualifié en 1/8 LDC (lire ci dessus) mais éliminé de la DFB Pokal (lire ci dessus).

Au niveau des individualités, 2 faits marquants resteront dans les annales bavaroises : la disparition de « Der Bomber », Gerd Müller restant à jamais l’icône du Bayern (« le Bayern ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les buts marqués par Gerd Müller » – Franz Beckenbauer) et les joies et déboires de Robert Lewandowski. Le polonais battra notamment le record de buts marqués par Gerd Müller en 1 saison, explosant au passage de nombreux records et statistiques. Mais « Lewy » connaitra aussi une varie désillusion ponctuée d’injustices flagrantes, admises par nombre d’observateurs en échouant au Ballon d’Or,  décerné à Léo Messi pour la 7ème fois au terme d’un palmarès funeste et très critiqué (lire par ailleurs) laissant planer toutes formes de doutes sur la sincérité de certains votes, avec une influence qatarie de plus en plus présente, voire malsaine…

Bye Bye 2021, vive 2022 ! Bonnes fêtes à toutes et tous et excellente année 2022 !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More