Le Ancelotti bashing continue ou débute…

Si C Ancelotti a des secrets, les langues commencent à se délier. Les rumeurs et révélations se multiplent et la techncien italien s’est dernièrement livré. Lors d’un déplacement caritatif en Isarël, il a déclaré: « ils ont dit que je ne sais pas entrainer, que je suis trop mou, et que la préparation a été mauvaise ». C Ancelotti n’en dira pas plus pour l’instant mais il est touché et il fait du silence une vertu.Pendant ce temps, on apprend que l’italien avait beaucoup d’ennemis.

Si C Ancelotti a des secrets, les langues commencent à se délier. Les rumeurs et révélations se multiplent et la techncien italien s’est dernièrement livré. Lors d’un déplacement caritatif en Isarël, il a déclaré: « ils ont dit que je ne sais pas entrainer, que je suis trop mou, et que la préparation a été mauvaise ». C Ancelotti n’en dira pas plus pour l’instant mais il est touché et il fait du silence une vertu.Pendant ce temps, on apprend que l’italien avait beaucoup d’ennemis. Ancelotti est ciblé, tout comme des membres de son staff (le préparateur physique fumait semble t il dans les vestiaires). Sur le « Mister », il semblerait que beaucoup plus de 5 joueurs étaient en opposition frontale, parmi lesquels, Ribéry, Robben et Müller mais aussi Boateng et Neuer. Ils se seraiant notamment manifesté directement auprès de KH Rummenigge sur la pauvreté des entrainements. Pire, des joueurs auraient – après le refus d’Ancelotti – décidé de s’entrainer seuls… Ubuesque !

La défiance n’est pas nouvelle, et elle remonte à la fin de saion dernière, avec Ribéry à la manoeuvre mais aussi le capitaine de l’époque Phiipp Lahm.Outre les entrainements insuffisants, un climat de suscpicion s’est instauré dans le vestiaire, plusieurs cadres estimant que les compositions d’équipe de faisaient lors de déjeuners organisés entre le staff italien et les joueurs hispanophones comme Vidal et Alcantara.

Stephan Effenberg a lui confirmé que les joueurs avaient beaucoup de pouvoirs, voire trop pour quecela suffise aux dirigeants pour licencier l’entraineur.

Et Willy Sagnol dans tout çà ? il avait été adossé à Ancelotti pour que le board soit renseigné sur les méthodes de l’italien: Cela avait prêté à sourir au départ, mais on comprend mieux maintenant la cohérence de l’arrivée du français, très proche d’Uli Hoeness.

Ce soir, le Bayern est malade et personne ne semble se précipiter pour venir à son chevet. Si Ancelotti est parti, il fait ressouder le vestiaire et seul un technicien légitime sera en capacité de remettre de l’ordre. Il serait réducteur d’imaginer que les problèmes du Bayern se limitent à l’entraineur. C’est aussi la gouvernance qui peut (doit) se remettre en cause. Le choix d’Ancelotti était il pertinent ? Etait ce une erreur de casting ? A priori, oui, au Bayern en tout cas, même s’il convient de respecter l’homme Ancelotti.

Le match contrre Paris (avec une composition plus qu’étonnante) aura t il été un « suicide » ou une volonté d’en finir au plus vite ?

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More