FCBayern-fr

Benzema/Lewandowski : les « pendules » remises à l’heure ?

Si Karim Benzema a remporté la récompense cette année, ce n’est pas son poignet qui aura le plus fait parler de lui…

Enfin, plus d’un quart de siècle après Zinédine Zidane, Karim Benzema repart du théâtre du Châtelet avec le Ballon d’Or. Une récompense que l’attaquant du Real Madrid sera venu chercher avec au poignet l’une des nombreuses montres de sa collection, un chronographe à rattrapante Richard Mille RM 65-01, embarquant le calibre le plus complexe de la maison. Une pièce dévoilée en 2020, originellement proposée à environ 250 000 € mais que l’on croise au double de son prix initial sur les sites spécialisés.

Karim Benzema avec au poignet sa Richard Mille RM 65-01. AFP / FRANCK FIFE / AFP / FRANCK FIFE

Mais ce ne sont pourtant pas ces garde-temps aussi onéreux que rares qui auront fait le buzz en ligne cette année. Certes, les amateurs de mode ont noté le smoking Fendi de Karim Benzema et son col à la Tupac. Mais les spectateurs de la soirée ont surtout remarqué la montre portée par le toujours humble et élégant Robert Lewandowski, qui a reçu cette année le prix du buteur de l’année, le premier trophée Gerd Muller, pour ses 57 buts en 56 matches toutes compétitions confondues avec la Pologne et le Bayern Munich la saison dernière. Lui qui gagne pourtant 23 millions d’euros par an dans son club portait au poignet une Casio vintage dorée, une référence A158WETG-9A, valant précisément 59,90 €.

Une montre Casio digitale au style très années 1980. AFP / FRANCK FIFE

Si certains ne comprennent pas comment un footballeur aussi riche et célèbre peut porter une montre aussi bon marché, d’autres au contraire le félicitent pour ce choix horloger surprenant: on ne porte pas une montre pour son prix mais pour son style, parce qu’on l’apprécie en tant que complément d’objet direct d’un look. Or cette montre digitale au style très années 1980 est aussi depuis longtemps un classique indémodable aux yeux des fashionistas. Cette Casio vintage à prix très sage arborée un soir de cérémonie n’empêche d’ailleurs pas le joueur du Bayern de posséder par ailleurs de forts belles pièces de haute horlogerie… Mais l’argent n’est pas toujours ce qui compte le plus: le style aussi.

NDLR : Karim Benzema a déclaré que son ballon d’or était celui « du peuple »… On appréciera le côté « peuple » du françaisa avec ses signes de richesse ostentatoires, comparé à l’humilité du polonais… 

La source Le Figaro.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :