« Il faut toujours rester authentique » (Hansi Flick dans FF)

Dans le numéro de cette semaine de l’hebdo France Football, 5 pages consacrée à une longue interview d’Hansi Flick.

Le technicien revient sur le sextuplé, mais aussi sur ce qu’il a changé pour faire d’un Bayern « souffreteux » une véritable machine à gagner. On y découvre un homme simple et humble qui place l’humain  au dessus de tout, sans oublier une extrême exigence à l’entrainement, dans le vestiaire comme en match. Pour lui, les joueurs doivent tout donner.

Hansi Flick insiste également sur le fait qu’il faut respecter tous les joueurs pour les impliquer à chaque instant, qu’ils jouent ou qu’ils soient remplaçant. Hansi rappelle que les succès du Bayern passent par des ambitions et que le championnat reste chaque saison l’objectif numéro 1, les joueurs voulant toujours marquer l’histoire. L’entraineur bavarois se confie peu, et reste humble en toutes circonstances « je n’ai pas besoin d’être sous les projecteurs » pour exister, admettant avoir une vie familiale et sociale très équilibrée.

Hansi Flick veut voir de l’intensité, de la qualité et une concentration maximale à l’ entraînement. Flick rappelle aussi que sa « patte » consiste à ce que les joueurs offensifs effectuent des replis défensifs (il louange Kingsley Coman dans ce rôle), et que les défenseurs participent aux phases offensives (NDLR : principal reproche fait à Benjamin Pavard dernièrement).

S’il admet volontiers s’inspirer de l’école hollandais (de van Gaal à Cruyff), il reste très admiratif d’Arsène Wenger et/ou de Ppe Guardiola, sans oublier Mourinho.

Tout auréolé de son sextuplé, Hansi Flick le dit tout net : le sextuplé c’est le passé et le Bayern repart de zéro en C1, tout en gardant une énorme ambition parfaitement assumée.

FF, en kiosque cette semaine 3,50€ (n’hésitons pas à soutenir la presse écrite)

 

La source france football

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More