Interview fleuve d’Herbert Hainer (AZ)

Exclusif AZ : Herbert Hainer parle de son rôle en tant que patron du FC Bayern.

Entretien avec Herbert Hainer: L’ancien CEO d’Adidas, 65 ans, est président du FC Bayern depuis novembre 2019.

AZ: Monsieur Hainer, comment avez-vous fait célébré votre premier championnat en tant que président mardi avec le FC Bayern ?
HERBERT HAINER : C’était une super expérience. Je suis avec le FC Bayern depuis longtemps, depuis que je suis membre du conseil de surveillance soir depuis 18 ans. Ce n’était donc pas mon tout premier titre. Mais c’est toujours émouvant de remporter le premier titre de président. C’était une belle soirée.

Vous avez dit que Hansi Flick ne devrait pas vous le faire pour ne pas devenir un maître dans votre première année en tant que président.
Exactement. C’est pourquoi je l’ai personnellement remercié à l’hôtel mercredi matin et je l’ai félicité pour la performance de classe qu’il a faite avec l’équipe.

Le Bayern est champion pour la huitième fois consécutive. Voulez-vous terminer les Dix consécutifs maintenant?
Bien sûr. Le FC Bayern est toujours en compétition pour gagner. C’est pourquoi je serais ravi si nous gagnons les neuvième et dixième championnats d’affilée maintenant.

Si les basketteurs s’entraînent encore, vous pourriez même créer un doublé championnat football/basket cette année…
Bien sûr, ce serait bien pour moi si nous devions gagner le championnat de basket-ball ainsi – après que nous avons été premiers dans la ligue. Les joueurs ont le potentiel pour devenir champions.

En raison des circonstances exceptionnelles, vous auriez l’occasion unique de célébrer ensemble ce doublé ?
Bien sûr. Même si nous ne pouvons pas aller au balcon ensemble, ce serait toujours un bel événement pour célébrer ensemble.

Le début de la nouvelle saison peut-il être planifié de la même manière ou les spectateurs sont-ils indispensables pour cela ?
Il doit, bien sûr, être dans notre intérêt de ramener les spectateurs dès que possible. C’est ce que nous voulons tous – peut-être d’abord avec un nombre réduit. Le sport se nourrit des émotions et des fans qui sont le sel dans nos actions.
Aucun spectateur ne sera autorisé au tournoi de ligue des champions des footballeurs à Lisbonne en août.

Uli Hoeneß a déclaré dans l’interview de l’AZ l’année dernière qu’il ne voit toujours « aucun obstacle » pour le FC Bayern pour le moment (NDLR pour remporter le C1 cette saison). Le voyez-vous de la même façon?
Nous avons maintenant remporté le Championnat d’Allemagne, sommes en finale de la Coupe DFB et sommes en Ligue des Champions avec une jambe en quarts de finale. L’équipe est individuellement très bien dotée en personnel et Hansi Flick les a façonnés en une équipe qui apporte beaucoup de joie et de qualité sur le terrain. L’équipe est si bonne qu’elle est capable de remporter tous les titres. Mais tu as toujours besoin d’un peu de chance..

Dans quelle mesure la crise de Corona continue-t-elle d’affecter le FC Bayern ?
Je pense que le Bayern Munich a incroyablement bien géré la phase Corona. Nous nous sommes bien préparés en termes sportivement afin d’être de retour en forme immédiatement après le redémarrage. D’autre part, le FC Bayern s’est également comporté d’une manière sociale et sociale exemplaire avec de nombreuses actions. Nous avons soutenu le football bavarois et mis en place un fonds de 20 millions avec les trois autres clubs de la Ligue des Champions. Nous avons aussi aidé avec les joueurs de basket-ball de Munich. Joshua Kimmich et Leon Goretzka ont lancé le fonds We kick Corona, qui a maintenant recueilli plus de cinq millions. Et, c’est aussi cela qui distingue le FC Bayern Munich.

Dans cette situation, est-il difficile de réaliser un transfert comme celui de Leroy Sané ? Où devrait-il être achevé dans un proche avenir?
Nous voulons voir la situation avec nos joueurs existants (prolongations, départs). Et puis nous nous occupons des arrivées et des départs possibles. La priorité en ce moment sont les discussions avec les joueurs qui sont actuellement sous contrat avec nous.

Concernant J Boateng, sa situation a t elle changé alors qu’il lui avait été conseillé de quitter le club  l’année dernière?
Jéréme Boateng a joué un excellent tour retour. Compliments à lui, c’est un joueur précieux.

Globalement, nous avons pu prolonger un certain nombre de contrats avec Thomas Müller, Manuel Neuer et Alphonso Davies.
Nous avons une excellente équipe. Bien sûr, nous verrons comment nous pouvons les renforcer encore davantage. Mais nous sommes dans la bonne position d’avoir une très bonne équipe avec une grande perspective. Alphonso Davies, Joshua Kimmich, Benjamin Pavard, Serge Gnabry, Kingsley Coman, Niklas Süle – ce sont tous des joueurs qui représenteront l’avenir du club. À cet égard, je suis un président heureux: parce que nous avons remporté le Championnat d’Allemagne, et que nous sommes toujours représentés dans toutes les compétitions, mais aussi parce que nous avons incroyablement bien géré les situations.

Tanguy Kouassi, 18 ans, qui est censé venir du Paris Saint-Germain, s’inscrirait bien dans le concept, n’est-ce pas ?
Nous continuons à travailler sur l’équipe de l’avenir. Cela signifie d’une part des joueurs de classe expérimentés, d’autre part de jeunes joueurs. Et puis nous regardons aussi où il pourrait y avoir de jeunes talents intéressants dans le monde pour nous.

Votre échange avec votre prédécesseur Uli Hoeneß est-il proche en ce moment ?
Je suis en contact permanent avec Uli Hoeneß. Nous sommes de bons amis et échangeons des idées sur beaucoup de choses, à la fois sportives et privées. Je lui ai parlé pour la dernière fois mercredi matin.

La source AZ

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More