FCBayern-fr

« J’ACCUSE » par Kaiser Franck, dans la Gazetta dello Sport

Neuf ans après, la pilule n’est toujours pas passée… Au cours d’un long entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, Franck Ribéry est notamment revenu sur l’une des plus grosses déceptions de sa carrière: le Ballon d’Or 2013. Erigé en grand favori, l’ailier tricolore avait finalement terminé, à la surprise générale, à la troisième place après avoir recueilli 23,36% des voix, derrière Lionel Messi (24,72%) et le grand gagnant Cristiano Ronaldo (27,99%).

Ronaldo devant Messi et Ribéry

Un résultat d’autant plus étrange que les votes ont été prolongés d’un mois à l’époque, le plus prestigieux des trophées individuels dans le football avait ainsi été remis le lundi 13 janvier 2014. Juste le temps pour la star portugaise de marquer les esprits en qualifiant presque à lui tout seul le Portugal à la Coupe du Monde 2014 lors du barrage face à la Suède de Zlatan Ibrahimovic.

« Il s’est passé quelque chose d’étrange »

Un épisode qui est resté en travers de la gorge Franck Ribéry. « Ce fut injuste, j’avais fait une année incroyable, j’aurais dû le gagner. Ils ont retardé l’attribution des votes, il s’est passé quelque chose d’étrange. Cela m’a paru une décision politique », a ainsi déploré le joueur de la Salernitana dans les colonnes du media transalpin.

Une année 2013 exceptionnelle

Il faut dire que l’année 2013 du natif de Boulogne-sur-Mer fut tout bonnement exceptionnelle. Au-delà des ses statistiques personnelles – 22 buts et 18 passes décisives – le palmarès du «Kaiser » parlait clairement pour lui: champion d’Allemagne, vainqueur de la Coupe d’Allemagne, de la Ligue des champions, de la Supercoupe d’Europe et du Mondial des clubs, soit cinq trophées qui, normalement, auraient dû lui permettre de décrocher le Ballon d’Or.

La source Sport.fr Gazzetta dello Sport

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :