FCBayern-fr

Julian Nagelsmann, le nouvel entraîneur du Bayern Munich, présente ses projets pour l’équipe et le mercato.

Qui est donc Julian Nagelsmann ?

Julian Nagelsmann un allemand, né le 23 juillet 1987, dans la ville de Landsberg am Lech. Auparavant défenseur pour les équipes de la jeunesse dell’Augusta et 1860 Monaca, il est victime de blessures graves au genou le forçant à une retraite anticipée à 21 ans seulement. Son imposant gabarit, son ultra-rapide jeu de transition ainsi que sa maîtrise du pressing ne lui servent désormais plus à rien.
Toujours amoureux du ballon rond, il s’engage dans une carrière de coach. En 2016, il est nommé entraîneur principal de l’équipe première d’Hoffenheim. Une nomination qui a clairement suscité énormément de critiques. L’équipe traversait une période de perdition en Bundesliga et lui, en tant qu’entraineur, n’avait qu’un titre de champion d’Allemagne des moins de 19 ans.
Sa première saison en Bundesliga, Julian Nagelsmann décroche avec son équipe la quatrième place. Une performance complètement inattendue qui lui permettra de signer en 2019 avec le RB Leipzig. Le jeune entraîneur fait à nouveau des merveilles, menant directement ses joueurs en demi-finale de la Ligue des champions, et deux fois sur le grand podium de la Bundesliga.
Alors qu’il n’a encore que l’âge d’un joueur moyen, Julian Nagelsmann a gravi les échelons à toute vitesse et son palmarès ne laisse nullement à désirer.
28 ans : plus jeune entraîneur d’une équipe de première division dans un championnat européen.
31 ans : plus jeune entraîneur d’une équipe de première division en Ligue des champions.
Un nouveau départ pour le Bayern Munich

Le Bayern Munich, le club considéré comme celui de tous les superlatifs du football allemand. Neuf titres consécutifs de champion d’Allemagne, 31 au total enregistré à son palmarès. Jusqu’ici les supporters n’ont pas hésité à parier sur leur équipe favorite. Ce club prend un tout nouveau départ avec Julian Nagelsmann. Ce dernier quant à lui accède au plus haut niveau de son art, avec énormément de fierté en plus, puisque l’équipe lui fait assez confiance pour lui signer un contrat de 5 ans.
Signé entraîneur depuis le 27 du mois d’Avril, Julian Nagelsmann se présente à la presse ce mercredi 7 juillet. Accompagné d’un petit comité formé par Olivier Kahn et Hasan Salihamidžić, respectivement président et directeur sportif du Bayern Munich, le nouvel entraîneur s’est confié sur ses premières impressions : « Ça fait plaisir. Je suis énormément ravi d’être choisi comme le nouvel entraîneur de l’équipe du Bayern Munich. Je sens que la préparation ainsi que l’entièreté de cette saison qui démarre seront toutes aussi passionnantes l’une que l’autre. Avec les entraîneurs et les joueurs, les premiers entretiens se sont bien déroulés. Je suis ravi également que l’entraînement puisse commencer aujourd’hui. ».

La défense ne sera pas modifiée

Cette nouvelle aventure qui démarre pour Julian Nagelsmann est de taille, car en plus de diriger une équipe de joueurs très expérimentés, il va également devoir traiter avec des éléments plus âgés que lui, en l’occurrence Manuel Neuer. Questionné, il répond : « Le plus important, c’est la manière dont vous vous adressez aux joueurs. Il suffit simplement de se mettre à leur place. Tous les joueurs de l’équipe ont du potentiel et veulent le développer. Certes, je suis jeune, mais ensemble, nous pouvons y arriver. Le fait que Manuel Neuer soit plus âgé que moi ne pose aucun problème à mon avis (…) C’est un excellent capital, et il le restera. En ce qui concerne le conseil d’équipe, il permet de discuter des points importants en groupe restreint, il n’y aura pas de changement non plus. David Alaba n’est plus des nôtres, nous lui trouverons un remplaçant ».
Il faudra bien évidemment lui trouver un remplaçant sur le pré, de même qu’à Jerome Boateng. Pour Nagelsmann, « C’est complètement habituel que des joueurs intègrent nos rangs alors que d’autres s’en vont. Nous avons sous la main de jeunes joueurs avec beaucoup de talent. J’ai souvent gardé un œil sur Tanguy Nianzou, il a un talent exceptionnel. Je suis aussi Dayot Upamecano depuis un bon bout de temps. Je le connais, et je lui fais confiance pour assurer. Hernández et Pavard aussi. Nous ne manquons pas de joueurs à ces postes-là. Nos joueurs les plus expérimentés peuvent, de plus, soutenir les moins expérimentés. Je ne suis donc pas très préoccupé à ce sujet.». Dès 2022, il pourra aussi considérer Niklas Süle qui sera libre cette année-là.

Peu de mouvements en vue sur le mercato
S’agissant du mercato, le directeur sportif du Bayern Munich, Hasan Salihamidžić nous a donné des précisions. « Notre équipe a besoin de chacun de ses joueurs, et nous souhaitons également avoir Niklas. Les échanges sont en cours avec la direction. C’est un plaisir qu’il soit en forme de nouveau. Avec l’entraîneur, nous trouverons la manière de procéder. Il a la chance de travailler et de faire ses preuves, comme chaque joueur. ». S’agissant des autres projets du mercato, « si les finances nous le permettent, nous tenterons peut-être quelques folies. ».
Nagelsmann continue : « L’effectif que nous avons est suffisant, une quinzaine de joueurs sont actifs 90% de toute la saison. On espère que le tout le monde soit en forme. (…) Le club prend ces décisions avec la participation de l’entraîneur. J’ai toujours mon mot à dire. Même si en fin de compte, lorsque le club achète un joueur, généralement ce dernier reste plus longtemps que l’entraîneur. N’importe comment, nous nous assiérons pour prendre les décisions les plus importantes. ». Entre autres décisions à prendre, les prolongations éventuelles de Leon Goretzka ou Kingsley Coman.

Des idées bien définies pour toutes les situations.

« Je pense que Leon est un joueur d’envergure et je serai honoré s’il revient. J’aimerais bien que nous puissions façonner une ère nouvelle ici. Après tout, il fait partie des milieux de terrain considérés comme les plus dangereux du monde. Donc je le garderais si je pouvais. ».
Concernant Leroy Sané qui est très critiqué : « Ses capacités sont remarquables. Son rythme est exceptionnel. En tête-à-tête, c’est l’un des meilleurs. Je suis certain que nous retrouverons un Sané plus impressionnant, qui participera énormément à notre succès. ».
Et ce succès dépendra également du jeu que proposera le Bayern. À ce propos également, Nagelsmann expose son avis. « Je ne compte pas tout bouleverser et faire jouer chaque match avec systématiquement trois joueurs derrière. Il s’agira plutôt d’être plus flexible et de faire en sorte que les joueurs se retrouvent chacun à la position qui lui convient le mieux. Les systèmes seront définis afin que tout le monde soit à l’aise. Mais il faudrait que nous nous préparions à ce que ça soit plus variable. ».
De grands espoirs reposent désormais sur ses épaules.
Bien qu’il semble très serein, les défis à relever par le jeune entraîneur allemand sont loin d’être minimes.
Son prédécesseur, Hansi Flick, a mis la barre bien haute. Coupe du monde des clubs, Supercoupe UEFA, Supercoupe d’Allemagne, Ligue des champions, Coupe d’Allemagne, Bundesliga. Le Bayern Munich n’a clairement pas chômé la saison dernière.
Autre fait qui devrait peser lourd dans la balance des défis à relever par Julian Nagelsmann, son transfert du RB Leipzig ayant coûté 25 millions d’euros, un montant record, faisant de lui l’entraîneur le plus cher au monde. Le Bayern doit vraiment lui faire confiance pour ce prix-là.
Julian Nagelsmann, jeune entraîneur de 33 ans, a déjà fait ses preuves par le passé alors qu’on n’en attendait pas énormément de lui. Saura-t-il se montrer à la hauteur des attentes et des espoirs en lui placés ? L’avenir nous le dira.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More