Les regrets et réussites d’Hansi Flick

La trêve hivernale n’aura rien changé, le Bayern est toujours décimé. Tout en réaffirmant son ambition et sa fierté de diriger le FC Bayern, Hans Dieter Flick a toutefois ouvertement regretté un évident manque de profondeur de banc, mis en évidence par les nombreuses blessures qui affectent actuellement l’effectif bavarois.

Si C Tolisso a repris, c’est maintenant Serge Gnabry qui est indisponible. Aux absents de longue durée (Süle, et Martinez à un degré moindre), il y a ceux qui sont toujours en reprise (Hernandez) sans oublier l’indisponibilité de Coman. David Alaba a reconnu lui même que l’effectif était limité mais que tous les joueurs du groupe feraient leur maximum pour compenser les absences. Malgré cette situation très dommageable (Müller devrait jouer sur les ailes pour la reprise), il se confirme que le mercato hivernal tant attendu devrait se limiter à des prêts si des opportunités de présentent (en raison de l’incertitude sur le nom de l’entraineur de la saison prochaine, qui aura alors des demandes et souhaits en terme de joueurs). Hasan Salilhamidzic, directeur sportif, reste évasif sur le sujet transfert, selon son mode de fonctionnement habituel, tout en restant semble t il très actif.

Le dernier mercato très limité, allié aux volontés de N Kovac de disposer d’un effectif réduit pour faciliter la gestion du groupe, mettent en évidence les conséquences et décisions d’Uli Hoeness et Niko Kovac.

Le stage à Doha se termine et les joueurs sont unanimes (c’était le premier stage dirigé par Hansi Flick): avec le nouveau technicien, chaque joueur a des consignes claires et strictes et l’entraineur est très proche des joueurs, échangeant beaucoup avec chacun. Soit tout l’inverse d’un Niko Kovac selon les propos rapportés par ses désormais anciens joueurs…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More