UEFAbestplayer1213Franck Ribéry en rêvait, c’est fait. L’international français du Bayern vient d’être élu joueur de l’année par l’UEFA (jury constitué de journalistes européens) devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Il succède à Andres Iniesta et c’est le second français à être distingué par ce titre, après Zinédine Zidane en 2002.

Ribéry peut continuer à réver au Ballon d’Or, suprême récompense individuelle !

Retrouvez le compte rendu complet de l’Equipe.fr :

 

«C’est un titre dont je rêve depuis longtemps», avait-il confié en début de semaine. Ce jeudi à Monaco, en marge du tirage au sort des groupes de la Ligue des Champions, Franck Ribéry a donc réalisé un de ses rêves : être élu meilleur joueur de la saison. L’ailier du Bayern Munich a devancé ses deux rivaux, Lionel Messi (Barcelone) et Cristiano Ronaldo (Real Madrid). Il succède ainsi à Andres Iniesta, lauréat l’an passé et devient le deuxième Français à inscrire son nom au palmarès après Zinédine Zidane, sacré en 2002 alors qu’il portait le maillot du Real Madrid.
 
Visiblement ému après la remise du trophée des mains de Michel Platini, Franck Ribéry  a tenu à associer ses proches et son club à son succès : «Je remercie tous mes coéquipiers, mes dirigeants et me supporters». Lors de cette saison 2012-2013, « la meilleure de ma carrière » – le joueur de 30 ans a été un des joueurs clés du Bayern Munich, qui a tout emporté sur son passage avec un triplé historique Championnat – Ligue des champions – Coupe d’Allemagne. Ses dix buts, mais surtout ses quatorze passes décisives en Bundesliga lui ont permis d’être élu deuxième meilleur joueur de la saison, derrière son coéquipier Bastian Schweinsteiger.
 

En attendant le Ballon d’Or ?

 
Si ses statistiques devant le but sont moins impressionnantes que celles de Messi ou Ronaldo, Ribéry a pesé dans les rencontres décisives, notamment en Ligue des champions. En demi-finale retour au Camp Nou, il s’est baladé face à la défense du Barça (3-0) et en finale contre Dortmund, il est à l’origine des deux buts des siens. Il peut maintenant se prendre à rêver du Ballon d’Or, qui sera remis début 2014. Andres Iniesta lui conseillera néanmoins de se méfier. L’an dernier, l’Espagnol avait remporté le trophée UEFA avant de terminer sur la troisième marche de la plus célèbre des récompenses individuelles.
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils