Uli, plein d’humilité, va bien

Condamné en mars 2014 à 3 ans et demi de détention pour fraude fiscale, l’emblématique Uli Hoeness va mieux en jouissant d’un régime de semi liberté. Mais malgré son statut, l’ancien président du Conseil de surveillance n’a bénéficié d’aucun régime de faveur.

Pour avoir des nouvelles récentes d’Uli :

Condamné en mars 2014 à 3 ans et demi de détention pour fraude fiscale, l’emblématique Uli Hoeness va mieux en jouissant d’un régime de semi liberté. Mais malgré son statut, l’ancien président du Conseil de surveillance n’a bénéficié d’aucun régime de faveur.

Pour avoir des nouvelles récentes d’Uli :

Celui qui n’a pas déclaré au fisc allemand 28 M€, avait – au début de sa détention – pour tâche de laver les chaussures, draps et vêtements des autres détenus pour 1,12€ de l’heure… Mais Uli Hoeness aura eu un comportement exemplaire durant sa première année de détention, ce qui lui permettra de bénéficier d’un régime de semi-liberté (depuis le 2 01 2015).

Ce qui lui aura manqué le plus ? l’impossibilité de suivre les matchs du Bayern, les chaines de TV privées n’étant pas autorisées dans les prisons allemandes.

Après avoir eu quelques soucis cardiaques, l’emblématique Uli a retrouvé la forme en perdant de nombreux kilos et en faisant la connaissance des 550 autres détenus. Mais personne n’a vraiement oublié Uli, de Schweinsietger le soir du sacre mondial à Franck Ribéry qui sera le seul joueur à lui rendre visite avec Guardiola et Rummenigge.

A cet effet, KH Rummenigge ne s’est jamais caché du fait qu’Uli lui manquait. Si Uli est de retour au Bayern, ses journées sont rythmées: réveil depuis sa cellule 5h, puis son chauffeur vient le chercher pour le conduire à son nouveau job à la Säbenerstrasse : refondre la politique de formation du club et dénicher de futurs talents (les derniers putrs produits bavarois sont Muller et Alaba) tout en ayant un oeil sur la construction du futur centre de formation.

Mais Uli ne peut pas quitter le territoire allemand et il doit demander des autorisations pour quitter Munich et suivre les équipes de jeunes en déplacement sur le térritoire national… Ses visiteurs son triés sur le volet et il a du démander une déorgation pour retourner en cellule avec le dernier ouvrage du Dr Muller Wohlfhart.

De retour au club (et son ancien bureau), il reçoit les visites régulières de Ribéry, Lahm et Schweinteiger tout en se consacrant exclusivement à la politique des jeunes du club. Uli reste en contact avec « sa » maison en prenant chaque matin son petit déjeuner à la cantine du Club avec Rummenigge et/ou Sammer.

De Beckenbauer à Dieter Hoeness son frère, en passant par son ami Günther Netzer, tous affirme qu’Uli va bien et qu’il a toujours la même passion. « Uli connait tout sur le Bayern et rien ne lui échappe » pour le Kaiser et il n’est pas exclu qu’il se porte candidat à la présidence du club en 2016…

Ilu aura le choix : reprendre des responsabilités au sein du club, ou passer des jours paisibles auprès des siens. C’est çà le vrai luxe !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More