FCBayern-fr

Un début de saison « perfekt »

La presse est très élogieuse sur le FC Bayern après le match contre Dortmund et le début de saison du club bavarois.

Après 8 journées, le second est relégué à 7 points (Dortmund), et le Bayern enchaine déjà les records : 8 matchs 8 victoires, plus grand nombre de buts marqués (28, soit 3,5 par match).

Pour Jérémy Taravel, défenseur de Zagreb « Cette équipe est vraiment impressionnante. Elle joue tout le temps, ne marque aucun temps mort » « A la 80ème minute, les attaquants sprintaient encore. S’ils peuvent te mettre quinze buts, ils ne vont pas s’en priver. C’est hallucinant ».

La presse est très élogieuse sur le FC Bayern après le match contre Dortmund et le début de saison du club bavarois.

Après 8 journées, le second est relégué à 7 points (Dortmund), et le Bayern enchaine déjà les records : 8 matchs 8 victoires, plus grand nombre de buts marqués (28, soit 3,5 par match).

Pour Jérémy Taravel, défenseur de Zagreb « Cette équipe est vraiment impressionnante. Elle joue tout le temps, ne marque aucun temps mort » « A la 80ème minute, les attaquants sprintaient encore. S’ils peuvent te mettre quinze buts, ils ne vont pas s’en priver. C’est hallucinant ».

Malgré les absences (Ribéry, Robben, Vidal rentré en cours de partie, sans oublier Bénatia et Badstuber), le Bayern écrase tout ce qui prouve la justesse et l’intelligence de son recrutement, l’après Robbéry étant déjà en place même s’il faut confirmer : les apports de Costa, voire Coman, associés à l’explosion de Lewandowski, la constance de Müller et le retour de Götze font du Bayern une machine de gueure qui pourrait décrocher une 6ème étoile européenne en fin de saison.

Des joueurs de couloirs percutants, des joueurs polyvalents comme l’excellent Alaba et des joueurs en confiance font que Guardiola est en mesure de proposer différents schémas de jeu, rendant encore plus imprévisible la manière d’attaquer.

Adepte de la possession du ballon, ce Bayern est aussi en capacité à se porter rapidement vers l’avant… Mieux, il est même capable de marquer sur des ouvertures de plus de 35 mètres (Boateng pour Müller puis Lewandowski vs BvB), ce qui montre l’étendue de la palette actuelle du Bayern.

Quand on sait que Guardiola va récupérer Ribéry et Robben… Mais le technicien espagnol sait qu’il sera jugé sur sa capacité à remporter une 6ème ligue des champions. En attendant ce Bayern n’a plus le même visage que celui de Jupp Heynckes, qui produisait un jeu lui très prévisible et puissant.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More