Alors que le BvB Dormund a régalé son public face à Augsbourg (5-1), le Bayern a été à la peine, en livrant une prestation déjà laborieuse même si tout n’a pas été négatif. Comme souvent la saison dernière, les hommes de Kovac ont dominé, en buttant face à une équipe recroquevillée devant son but. Une domination évidente (71% possession, 17 tirs vs 6, 660 passes vs 277, 12 corners vs 0) mais un score de parité 2-2 au final suite à deux fautes défensives.

Incapable de s’adapter tactiquement une fois encore, Niko Kovac est il déjà (encore ?) sur la sellette ? Le Bayern de Kovac est toujours aussi lisible et prévisible : pour contrer les bavarois, deux recettes immuables demeurent => soit pressing haut et projections rapides vers l’avant, soit laisser le ballon au Bayern pour procéder par contres ultra rapides. Dans tous les cas, Niko Kovac subit les évènements et ses joueurs s’en agacent déjà (encore ?). Joshua Kimmich aurait notamment eu des mots avec son entraineur à l’issue de la rencontre, lui reprochant des changements trop tardifs… alors que tous les observateurs se sont étonnés de la sortie de Gnabry qui était pourtant la seule véritable satisfaction du match avec Lewandowski.

Niko Kovac s’obstine à privilégier son jeu offensif par les ailes, avec des centres vers Lewandowski. Tout adversaire digne de ce nom comprendra qu’en neutralisant les ailes bavaroises, le géant allemand devint inoffensif. La prochaine rencontre (à Gelsenkirchen face à Schalke 04), s’annonce déjà capitale pour Kovac qui alignera peut être quelques recrues estivales.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils