Malgré de nombreux absents, le Bayern était attendu à la Commerzbank Arena de Francfort. 4ème, sur une bonne spirale, et toujours difficile à manœuvrer. Francfort recevait aussi le Bayern des frères Kovac qui ont officié 2 ans dans la capitale économique allemande. Avec une possession de 61% et un nombre équilibré de tirs, les munichois auront été dominateurs et efficaces, malgré 10 premières minutes délicates. Une prestation solide, portée par un Ribéry intenable (doublé), un Lewandowski altruiste et un rafinha toujours aussi combattant et auteur d’un but somptueux pour clôturer le festival (lob excentré de Kevin Trapp) : 0-3.  Le Français, 35 ans, a marqué 4 buts au cours des 3 derniers matchs, excusez du peu et Niko Kovac à regretté que le français n’ait pas 16 ans… pour encore jouer de longues saisons. « Kaizer Franck » a lui déclaré qu’il aimait le Bayern et que le Bayern l’aimait en précisant qu’il allait tout donner pour la famille aussi longtemps qu’il le pourra.

Niko Kovac aura été satisfait du score, de la manière et de la solidarité des joueurs. De toute évidence, le groupe est derrière son coach, et c’est aussi un des éléments les plus positifs. Uli Hoeness et Kalle Rummenigge prolongés, Kovac conforté, un groupe soudé : Joyeux Noël, le père Noël est passé au pied du sapin quelques jours en avance… Espérons le, car le contenu de ce Bayern version croate n’a toujours pas pleinement convaincu.

%d blogueurs aiment cette page :