En cette année commémorant le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le Conseil d’Administration du FC Bayern, lourdement touché par les horreurs de la Shoah, a honoré la mémoire de 2 anciens membres assassinés par la barbarie nazie. A Munich, en collaboration avec la Mairie, le club a dévoilé 2 plaques honorant Hugo Railing et Wilhelm Neuburger, hommes d’affaires enlevés à leur famille et envoyés dans des camps de concentration parce que juifs.

Le Bayern réaffirme  son attachement à son passé juif (et de club « juif » à l’époque, en opposition avec le Munich 1860 proche du régime nazi)  dans la continuité de la statue de Kurt Landauer, inaugurée en mai dernier en présence de son neveu Uri Siegel, âgé de 96 ans. Le passé de ce grand Président avait été révélé dans un livre « Le FC Bayern et ses Juifs » paru en 2011. Et n’oublions pas les supporters qui ont donné une visibilité encore plus large à cette période de l’histoire du club, la Schickeria étant même distinguée pour ses actions envers K Landauer, en recevant le Prix Julius Hirsch. Comme F Berckenbauer et W Neucecker, K Landauer a été élévé au rang de Président d’honneur du FC Bayern.

Dans la lignée de ses prédécesseurs, Herbert Hainer, accompagné de KH Rummenigge,  ont parlé des liens du club avec l’Holocauste et de la manière dont les fans dénoncent le racisme. Si le Bayern reconnaît sa responsabilité sociale, il veut aussi que son immense popularité puisse contribuer à influencer les gens du monde entier pour que l’horreur ne se reproduise pas/plus. Pour Kalle Rummenigge « il y a une nécessité d’apprendre du passé et nous soulever ensemble contre l’antisémitisme ».

Ce samedi, c’est le Bayern Südkurve qui a dévoilé un tifo géant rendant hommage à Hugo Railing avec ce message « Hugo Railing – persécuté et assassiné par les nazis / Münchener, père, membre de la Bavière et conseil des anciens ».

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils