Alignant sur équipe type sans Neuer, Jupp Heynckes pouvait penser que son équipe allait pouvoir imposer son jeu face au Besiktas Istanbul. Seulement, les stambouliotes jouant compact, les bavarois rencontrèrent de réelles difficultés en 1ère période. L’expulsion rapide (16ème) de Vida en tant que dernier défenseur (tacle sur Lewansowski) aura changé la donne. Le Bayern aura également la chance de marquer juste avant la mi temps par Muller suite à une action initiée par Coman. Recadrés à la pause par Heynckes, la phisionomie de la rencontre changea radicalement en seconde période, James étant remplacé par Robben (lire par ailleurs). Physiquement, les turcs auront été incapables de resister au jeu rapide du Bayern, redevenu aggressif dans le bon sens du terme, avec un jeu fluide et plus précis passant également beaucoup sur les ailes. Coman, idéalement servi par Lewandowski sur un centre en retrait (2-0), faisait décoller le Bayern. Lewandowski (doublé) puis encore Müller rendait le score (5-0 au final) très confortable avant le retour au Vodafone Park sur les bords du Bosphore.

Côté bavarois, on retiendra l’éfficacité retrouvée de Müller, la nouvelle très belle performance de Coman et le jeu précieux de Lewandowski, impliqué dans de nombreuses actions collectives tout en scorant à 2 reprises. Le Bayern, en supériorité numérique, aura outrageusement dominé les débats, avec 37 tirs contre 6 crédités au Besiktas.

%d blogueurs aiment cette page :