Il faut se rendre à l’évidence. Le Bayern de Hansi Flick est en train de confirmer ses belles dispositions affichées face à l’Olympiakos et surtout Dortmund. Les munichois n’ont fait qu’une bouchée du Fortuna Düsseldorf. Benjamin Pavard aura ouvert la voie en marquant son (déjà) 3ème but en Bundesliga en reprenant un passe tendue de Kimmich en première intention, mouvement initié au départ par Müller (0-1). La « French Touch » allait de nouveau frapper avec cette fois le 1er but de Corentin Tolisso cette saison, idéalement servi par Gnabry sur un centre en retrait, mouvement initié au départ par … Müller (0-2). Ce fut ensuite à Serge Gnabry de sceller l’issue de la rencontre sur un cafouillage, Müller parvenant à remettre le cuir en retrait à son coéquipier (0-3). Le dernier but verra Lewandowski aux manettes : un centre, que Müller laisse passer en mobilisant le gardien du Fortuna, pour permettre à Coutinho de parachever l’après midi dans le but vide (0-4).

Des français au top (les centres de Pavard auront fait mal à la défense adverse), un Kimmich omniprésent, un Müller que nous n’avions pas vu aussi présent depuis longtemps (impliqué sur les 4 buts dont 1 assist), et une animation offensive variée et percutante. Enfin, une solidité défensive qui se confirme, malgré les absences de Süle et Hernandez, parfaitement suppléés par la paire Alaba Martinez. A noter également le nouveau match plein de Davies.

71% de possession, 691 passes (267 pour Düsseldorf), 13 occasions (10), 17 tirs dont 5 cadrés (13/1). A noter les rentrées de Perisic (63ème / Gnabry), Thiago (71ème / Tolisso) et Goretzka (76ème / Kimmich) et qu’en 3 matchs, le Bayern a concédé son premier tir cadré… et que depuis le début de la saison, Robert Lewandowski n’a pas marqué (série terminée / 11 matchs consécutifs avec au moins 1 but marqué : record)

Bilan de Hansi Flick : 3 matchs, 3 victoires, 12 buts marqués aucun encaissé (en 10 matchs de Bundesliga, le Bayern de N Kovac avait encaissé 16 buts sans pour autant affronter de clubs majeurs). Flick confirme avant des matchs importants : déplacement à ER Belgrade (LDC) – réception Bayer Leverkusen –  déplacement chez le leader Mönchengladbach puis réception du Tottenham de Mourinho…

Même si tout n’est pas encore parfait, ce nouveau Bayern a complètement changé de comportement avec un impact et un repli défensif retrouvés. On voit à travers ces premiers constats tous les ravages de la méthode N Kovac, imposé et trop longtemps soutenu par Uli Hoeness…

Le Bayern est ce matin sur le podium (à un point derrière Mönchengladbach battu 2-0 à Union Berlin, et à égalité de points avec le RB Leipzig). Le BvB est lui relégué à 5 points du leader, avec un Lucien Favre de plus en plus menacé après le 3-3 au Signal Iduna Park face à la lanterne rouge Paderborn qui aura mené 0-3 à la mi-temps…

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils