Les mines étaient sombres hier en fin d’après midi dans les travées de l’Allianz Arena. Uli Hoeness et Karl Rummenigge se sont rendus dans le vestiaire dès le coup de sifflet final et Uli Hoeness aura été le dernier à quitter le vestiaire. Le Président du FC Bayern, de plus en plus contesté en interne, a déclaré « Nous devons tout remettre à plat. Il va y avoir des discussions en interne ». Les jours de Niko Kovac sont ils comptés ? les prochains jours nous le diront, mais de toute évidence, le groupe, dépourvu de leaders, doit se ressaisir avec de profonds changements.

Le capitaine Manuel Neuer est absent… Hasan Salilhamidzic est invisible… Uli Hoeness est critiqué en interne… et les stars sont en deçà de leur niveau. Aucune révolte, aucune dynamique. Le groupe va mal. Le board doit réagir pour tenter de corriger la trajectoire qui était tristement prévisible. Le board, Uli Hoeness en tête doit aujourd’hui assumer ses choix et sa stratégie. Un grand coup de balai, tant dans le vestiaire qu’au niveau du board, se dessine…

%d blogueurs aiment cette page :