Le Bayern était attendu à la CommerzArena de Francfort, l’ancien club de Niko Kovac. A la peine, les hommes du technicien croate se devaient de réagir, avant de recevoir L’Olympiakos du Pirée (LDC mercredi) puis le BvB samedi lors du Klassiker.

Le Bayern de N Kovac, décevant depuis de nombreux matchs, a sombré 5-1, la plus lourde défaite depuis 2019 en Bundesliga. Sans Lewandowski qui aura une fois encore scoré (sur un enchainement contrôle, élimination de 3 joueurs, pour un 14ème but et un record amélioré) et un Neuer au niveau, les bavarois auraient pu s’incliner 6 voire 7-1 !!!

Réduits à 10 après l’expulsion de Jérôme Boateng dès la 9ème minute, le Bayern a sombré. Mais au delà des circonstances de jeu (infériorité numérique), c’est la composition de l’équipe qui a surpris avec 5 joueurs n’évoluant pas à leur poste. Et que dire du coaching et du niveau des joueurs : Pavard a été totalement dépassé, Périsic a été transparent et on ne reconnaît plus ni Thiago ni les belles sensations de Coutinho. Sans réactions, sans rébellion, le Bayern ne pouvait que s’incliner lourdement.

Un match qui met Niko Kovac plus que jamais sous pression.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils