Retro / funeste 22.04.1980 : L’Eintracht lamine le FC Bayern (5-1)

Retour sur quelques confrontations mémorables entre les 2 clubs

Cette semaine, hasard du calendrier, le Bayern va rencontrer 2 équipes qui ont atteint la finale de la coupe de l’UEFA en 1979/1980 et qui se seront affrontées dans un match 100% allemand. Finale en aller-retour avec un vainqueur final (Francfort) victorieux au retour 1-0 après avoir été battu à l’aller par un Borussia Mönchengladbach en fin de cycle (3-2).

1980 était aussi l’année du titre pour le Bayern (devant le Hambourg SV que Beckenbauer rejoindra la saison suivante de retour du Cosmos New York), le premier depuis 1974, avec équipe en plein renouveau construite autour de Rummenigge et Breiner  donnant naissance au fameux duo « Breitnigge ».

Pour se hisser en finale, Francfort avait du écarter le Bayern de Pal Csernai pourtant vainqueur 2-0 à l’Olympiastadion (buts Dieter Hoeness et Paul Breitner). Le retour fut beaucoup compliqué, les bavarois étant balayés 5-1 après prolongations, Wolfgang Dremmler étant le seul buteur bavarois de la rencontre (3-1 à la 104ème qualifiant virtuellement le Bayern pour la finale) avant d’encaisser 2 nouveaux buts par Karger (107′) et Lorant (118′).

Pour les nostalgiques : Junghans – Dremmler Weiner Augnethaler Horsmann – Niedermayer Dürnberger Breitner Kraus – (Dieter) Hoeness Rummenigge (remplaçant Janzon Oblak) – Trainer Pal Csernaï

Francfort à l’époque, c’était l’équipe de l’international autrichien Pezzey, du « vieillissant » Holzenbein et de l’attraction de la Bundesliga à l’époque, le coréen Cha Bum Kun… plus grand joueur asiatique de l’histoire.

Le Bayern avait successivement éliminé les Bohemians Prague, Aarhus, l’ER de Belgrade, et le FC Kaiserlautern.

Le Bayern vivait un renouveau complet, après une saison 76/77 compliquée (7ème Bundesliga), une saison 77/78 pire encore (12ème) et sans coupe d’Europe la saison suivante. Le crépuscule des Gerd Müller et autres Hans Georg Schwartzenbeck. Les deux derniers matchs de coupe d’Europe de ces deniers sous les couleurs du Bayern se joueront face… à L’Eintracht Francfort (encore), fin 1977 : défaite 4-0 à Francfort, puis nouvelle défaite à domicile (1-2 / Rummenigge 2′)

Plus récemment, n’oublions pas le 5-1 de fin 2019, défaite qui signa la « démission » de Niko Kovac, et la défaite en finale de DFB Pokal en 2018 (dernier match de Jupp Heynckes 3-1).

Francfort est aussi un spécialiste de coupe et de coupe l’Allemagne : Si le Bayern domine le Palamarès avec 19 trophées, Brême suit (6) devant Schalke 04 et… Francfort (5).

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Aller à la barre d’outils