Défait à Berlin (0-2), le Bayern n’a pas montré un visage séduisant après un (déjà) triste match nul face à Augsbourg mardi. Les bavarois avaient promis une réaction dans la capitale mais elle n’est pas venue. Bien au contraire, le Bayern a montré ses travers que l’on pensait passés: une domination territoriale, une possession du ballon de 65%, mais un jeu stérile. La faute à des imprécisions techniques, des fautes techniques dans le dernier geste, et un milieu en souffrance, l’équipe étant restée coupée en deux attaque/défense. Face à une adversaire surmotivé (c’est la première victoire du Hertha face au Bayern depuis… 9 ans) et très regroupé en seconde période, les bavarois n’ont jamais été en capacité de renverser la vapeur. Et quand le Bayern a eu des occasions, ils se sont heurtés à un grand Thomas Kraft, l’ancien gardien de la maison rouge et blanche, pratiquement banni du club il y a quelques années au regard de ses piètres performances (aire Van Gaal). Un match à oublier très vite, qui aura permis de voir les munichois évoluer sous leurs nouvelles couleurs away qui laissent perplexes de nombreux supporters. On peut les comprendre.

%d blogueurs aiment cette page :