Le Bayern souffre encore, mais gagne toujours

Une fois encore, le Bayern a souffert mais il s’est une nouvelle fois imposé. Malmené par une combative équipe de Stuttgart, le Bayern Munich s’en est remis au talent de Kingsley Coman pour remporter le derby du sud face à Stuttgart (3-1), ce samedi dans le cadre de la 9e journée du Championnat allemand.

Ces derniers, le schéma se ressemble au Bayern : le français brille (un but, une passe décisive), Sané est déterminant en rentrant en cours de rencontre, Gnabry déçoit et Corentin Tolisso se blesse…

A noter que ce match aura aussi été l’occasion de voir les débuts officiels de l’ancien parisien Tanguy Kouassi en remplaçant Jérôme Boateng à la 69ème.

***** Le film de Stuttgart-Bayern Munich (L’Equipe.fr)
Avec quatre Français sur la pelouse du côté du Bayern – Pavard, Hernandez, Tolisso et Coman -, c’est l’ancien Parisien qui a été le premier à se mettre en évidence. Dès la 3e minute, sur son côté gauche, Coman a adressé un centre pour Lewandowski, mais sa tête est venue heurter le poteau de Gregor Kobel. Les Bavarois ont ensuite souffert face à l’agressivité des joueurs de Stuttgart.

Et lorsque ces derniers ont ouvert le score, cela n’a pas semblé être immérité. Grâce à un centre de Silas Wamangituka, très remuant ce samedi, un autre ancien Parisien, Tanguy Coulibaly, est venu s’offrir son premier but en Bundesliga (20e, 1-0).

Il a donc fallu un éclair, signé Coman, pour permettre aux Bavarois de recoller au score. Sur un contre rondement mené, l’international français (26 sélections, 5 buts) a crocheté puis placé une frappe dans un angle fermé qui a trompé le gardien adverse (38e, 1-1). Puis, il s’est de nouveau illustré quelques instants plus tard, contre le cours du jeu. Après une percée au milieu de terrain, il a transmis le ballon à Lewandowski, qui d’une frappe sèche a permis au Bayern de virer en tête à la pause (45+1, 1-2).

Les Munichois ont ensuite géré leur avantage, avant que leurs errances défensives ne ressurgissent, sans toutefois profiter aux joueurs de Pellegrino Matarazzo. Wamangituka (72e) et Anton (85e) ont d’abord manqué le cadre, avant que Kaladjdzic (86e) ne bute sur Manuel Neuer. Puis le Bayern a une nouvelle fois fait preuve de réalisme en fin de rencontre, grâce à une frappe victorieuse de Douglas Costa (87e, 1-3).

Si Coman a brillé, Lucas Hernandez (NLDR : qui a fait un tout droit dans les panneaux publicitaires) et Corentin Tolisso  (NDLR : rechute suite à une reprise trop rapide ?) qui ont fait la grimace en seconde période. Les deux Français ont dû quitter la pelouse, touchés. Au contraire de Tanguy Kouassi, arrivé du PSG cet été, qui a connu ses premières minutes sous le maillot bavarois. Coupé dans son élan le week-end dernier face au Werder Brême (1-1), le Bayern reprend sa marche en avant et consolide sa place de leader du Championnat allemand ****

Alors que le match de LDC se profile (déplacement sur le terrain de l’Atlético Madrid ce mardi, déjà), on pourra s’interroger sur sur la titularisation d’un Tolisso en reprise, alors que le jeune Marc Roca avait rendu une belle copie face à Salzbourg et que ce même Roca est suspendu en LDC suite à son expulsion.

Comptablement, cette 9ème journée est idéale, avec un Dortmund de nouveau à 4 points, le club de la Rhur perdant (1-2) à domicile face au 17ème le FC Cologne qui n’avait encore remporté aucun match cette saison… On voit que les effectifs et organismes souffrent, au gré des cadences infernales imposées par des calendriers démentiels…

La source L'Equipe.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More