Atlético/Bayern : les réactions

Le FC Bayern s’est montré solide face à l’Atlético et a été récompensé par un point mardi soir.

fcbayern.com a compilé les déclarations (+ sources l’Equipe.fr)

Hansi Flick: « Je suis très satisfait du résultat. En deuxième mi-temps, nous avons essayé de renverser la vapeur. Avec les entrées de Thomas Müller et Serge Gnabry sur le terrain, nous avons pris encore plus d’élan. Pour les jeunes joueurs, je suis ravi qu’ils aient joué leur premier match dans un stade comme celui-ci. Ils ont bien fait leur travail. Ce fut une soirée réussie avec beaucoup de points positifs ».

Eric Maxim Choupo-Moting: « L’Atlético avait besoin de trois points. Nous avons apporté beaucoup de changements à l’équipe et nous avons accepté le combat. Nous avons tout donné, travaillé dur et mérité le résultat car ce n’était pas évident au départ après avoir fait autant de changements. Nous pouvons être satisfaits. L’Atlético est une équipe compacte et très disciplinée. Nous étions en contrôle jusqu’à la fin ».

Alexander Nübel: « Quand on joue en Ligue des Champions, c’est toujours un bon feeling. J’étais vraiment heureux et j’ai eu beaucoup de plaisir. À l’avenir, nous pourrions évoluer avec plus de profondeur avec notre pressing au milieu de  terrain à cinq. De cette façon, vous économisez les énergies et vous restez toujours compact. Nous avons essayé cela aujourd’hui et il y a place à l’amélioration. Mais c’est certainement une option qui est importante à avoir quand nous avons le ballon».

Atlético Madrid:
Diego Simeone (entraîneur de l’Atlético Madrid): « L’équipe a bien joué. Nous avons eu l’occasion d’obtenir un meilleur résultat. En première mi-temps, les choses se sont bien passées, nous avons bien joué tout au long de la rencontre. Nous avons raté l’occasion d’augmenter notre avance dans le match »

L’Equipe.fr / Diego Simeone (entraîneur de l’Atlético de Madrid, accroché par le Bayern Munich) : « Je reste sur la sensation que l’équipe continue de faire les choses bien. La Ligue des champions nous donne des migraines, c’est sûr, parce que les deux matches où on a fait match nul, on a eu des chances de marquer et de l’emporter à chaque fois. À Salzbourg (le 9 décembre, dernier match de la phase de groupes), on ira jouer une finale. La fin du match, c’est comme les dix dernières minutes contre Valence ou le Barça (en Liga, ces dix derniers jours)… C’est la sensation que l’adversaire peut égaliser à tout moment. On n’arrive pas à marquer ce deuxième but qui nous procurerait de la sérénité. Et ensuite, ce (mardi) soir, l’adversaire a eu une occasion sur penalty, ça arrive…

La source fcbayern.com - l'Equipe.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More