FCBayern-fr

Il faut sauver le soldat Pavard

Depuis sa blessure du Printemps, Benjamin Pavard tarde à retrouver son véritable niveau, celui qui avait convaincu les dirigeants du Bayern de le recruter alors qu’il évoluait chez le voisin souabe.

Suscitant de plus en plus de commentaires et autres débats, tant chez les observateurs qu’auprès des supporters (France et Bayern), la récente sortie de Paul Pogba lors de France Espagne (finale coupe des Nations) contre le défenseur bavarois (le joueur de MU demandant vertement à B Pavard d’en faire plus défensivement) a relancé le débat.

Celui qui s’est imposé dans un des plus grands clubs du monde et qui est titulaire en équipe nationale (en champion du Monde 2018), force l’admiration par son travail, sa discrétion, ses valeurs et sa mentalité. Mais le nordiste semble de plus en plus affecté par une situation assurément compliquée à gérer. Des rumeurs laisseraient entendre que certains membres de l’équipe de France feraient tout pour que le numéro 5 bavarois ne soit plus appelé par D Deschamps… le joueur n’étant plus titulaire indiscutable dans son club… Ambiance…

Ce week end, c’est un grand connaisseur du football connu et reconnu (Eric Di Meco) qui aura « recadré » Benji Pavard, dans le bon sens du terme : (Cf article Foot Mercato repris dans son intégralité ci dessous)

Ce week-end, Benjamin Pavard a profité d’un entretien accordé à Canal+ pour faire part de son mécontentement vis-à-vis du traitement que lui réserve le public français. Lassé d’être critiqué, le champion du monde 2018 a demandé plus de respect. Mais pour Eric Di Meco, le défenseur du Bayern Munich n’aurait pas dû répondre aux critiques. Et voici pourquoi.

« Je me souviens de ses débuts à Lille. Il est champion du monde, il joue au Bayern et il va s’arrêter à des critiques alors qu’il a un sélectionneur qui lui fait confiance. Il doit être au-dessus et surtout, il doit être conscient que, lorsqu’il fait ce genre de sortie, il prête la crique. Quand il fait la comparaison avec Hakimi et Alexander-Arnold, il souffre de la comparaison. Il faut qu’il soit conscient qu’on a une pénurie de latéral droit en France depuis un long moment. Juste être conscient de la chance que tu as, de la chance générationnelle que tu as. (…) Il bénéficie d’un manque de latéral droit dans sa génération et d’un coach qui n’hésite pas à faire jouer des défenseurs centraux dans les couloirs. Profite de ça », a-t-il déclaré sur RMC Sport. Le message est passé.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More