FCBayern-fr

Victoire (laborieuse) contre la lanterne rouge avec un score trompeur (4-1)

C’était- sur le papier – le match des extrêmes, le leader bavarois recevant Greuther Fürth lanterne rouge de la Bundesliga.

Restant sur 2 copies ternes et inquiétantes (1-1 miraculeux à Salzbourg et une étourdissante défaite à Bochum) les hommes de Nagelsmann se devaient de rassurer leurs supporters. Il n’en aura rien été.

Même si le score final reste très positif (victoire 4-1), le contenu reste très contestable notamment la première période où le Bayern a semble emprunté, sans envie, terne en étant incapable de produire du jeu, la seule véritable occasion intervenant quelques minutes avant la pause par un tir de Müller.

Au bout de 30 minutes, le Bayern avait largement la possession, mais ne comptant que 2 occasions, 3 tirs dont 1 seul cadré. Au terme de la rencontre, le Bayern enregistre 78% de possession, 13 occasions (4 GF), 20 tirs (8) dont 8 cadrés (3) et 26 centres contres 13 pour le promu bavarois voisin.

En seconde période, Choupo-Moting remplaçant un Omar Richards décevant, le Bayern allait rendre une copie plus consistante mais qui sera restée laborieuse au regard de l’adversité. Julian Nagelsmann avait promis de stabiliser sa défense qui aurait pu encaisser 2 nouveaux buts si Ulreich n’avait pas été sauvé par ses montants à 2 reprises, à 4 minutes d’intervalles. La fébrilité défensive  de ce Bayern est inquiétante car en souffrance contre Bochum, Greuther Fürth et Salzbourg, qu’en sera t il face à un PSG, Liverpool ou la Man City de Guardiola ??? l’absence de Neuer étant ici anecdotique.

De toute évidence, Julian Nagelsmann est dans le dur et il ne trouve pas de solutions.

Le but de GF (42′) aura été marqué sur coup franc : un mur composé de joueurs de DG d’un côté, du Bayern de l’autre et un gros trou entre les 2 groupes. Le tir de GF sera détournée par le genou de Sabitzer qui trompera Ulreich.

L’égalisation interviendra dès la reprise (46′) par Lewandowski servi par Gnabry lui même lancé dans la profondeur par Upamecano. Le Bayern prendra ensuite l’avantage à la 61ème par Müller avec une inspiration de Pavard au départ. Le centre tendu de Müller sera catapulté par un joueur de Fürth dans son propre but.

Après les 2 poteaux (67′ et 71′), Ulreich sauvera les siens à la 73ème…

A la 82ème, Lewandowski fera le break. Sur corner de Kimmich, Süle au second poteau remettra de la tête pour le polonais qui marquera de la tête au premier poteau, marquant en ce dimanche après midi son doublé et ses 27ème et 28ème buts en 23 matchs, comme la saison passée.

A partir de là, Greuther Fürth lâchera prise et s’inclinera une dernière fois (90+1) par Choupo-Moting, servi par Gnabry, idéalement lancé par Pavard, très impliqué offensivement cet après midi.

Julian Nagelsmann a du travail, la belle mécanique d’il y a quelques semaines encore semble complètement déréglée.. Défensivement, les joueurs ont perdu leur sérénité et dans cette situation précise, l’absence de Neuer pèse aussi.

 

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More