FCBayern-fr

Des bavaroises héroïques

Les joueuses du Bayern auront tout donner pour se qualifier malgré de nombreuses absences (7 joueuses  infectées par le Covid, 4 blessées et 1 suspendue). Le Bayern n’avait que 4 joueuses sur le banc donc 2 gardiennes… 

Ce match nul 2-2 aura été un vrai match de coupe et les allemandes auront mené à deux reprises par Kumagai puis Schüller pour arracher une prolongation méritée (1-2). Mais la rentrée de Bachmann côté parisien en prolongation allait s’avérer capitale, permettant au PSG d’égaliser, pour décrocher son billet pour les 1/2 finale (112ème).

Mais le Bayern aura poussé et aura globalement dominé les débats jusqu’aux prolongations, la profondeur du banc faisant toute la différence : si le PSG aura fait rentrer ses 5 remplaçantes entre la 77ème et la 120ème, Bayern ne pouvant faire rentrer que la jeune Landenberger (18 ans) à la 105ème.

Les munichoises auront quasiment joué 2 heures avec le même onze… et cela ne se sera pratiquement pas vu. La qualification parisienne est donc le résultat d’un concours de circonstances favorables et le PSG femmes est passé tout prêt d’une d’une nouvelle déconvenue en coupe d’Europe, qui n’aurait pas été sans rappeler l’élimination des hommes en 1/8 face au Real Madrid.

Le compte rendu de l’Equipe.fr (intégralité) : ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Bachmann a surgi au bout de la nuit. Entrée en début de prolongation, la Suissesse a sorti son équipe d’une partie dominée par le Bayern, pourtant diminué. Ramona Bachmann a hérité du cuir à la suite d’un corner pour qualifier le PSG en demi-finales de Ligue des champions, mercredi.

La première période avait été animée. Complètement excentrée, Baltimore a enroulé un magnifique centre-tir, potentiellement involontaire, dans la lucarne opposée d’une Janina Leitzig peu inspirée (17e). Dans la foulée, les Bavaroises ont rappelé qu’elles dominaient la partie jusqu’au but parisien. Saki Kumagai a poussé au fond des filets un ballon repoussé par Barbora Votikova (19e).

Les Parisiennes ont paru revitaminées par ce double rebondissement. Aux 5,50m, Grace Geyoro a buté sur le pied gauche de Leitzig (26e). Les Allemandes aussi ont exploité quelques brèches mais Marie-Antoinette Katoto est passée à deux pointures de couper le centre de Kadidiatou Diani (42e).

La frappe de Klara Bühl, déviée par Lea Schüller a trompé Votikova au retour des vestiaires (2-1, 55e). Les Parisiennes ont longtemps été impuissantes face aux sorties de balle soignées des Bavaroises. Seule Katoto a obligé Leitzig à un joli plongeon (79e).

Le PSG n’a pas contrôlé grand-chose jusqu’à la prolongation. Katoto, contrée devant le but vide par Kumagai (99e), et Ramona Bachmann (103e) ont failli égaliser. Didier Ollé-Nicolle et ses joueuses ont frissonné sur des frappes de loin allemandes. Avant que Bachmann ne rassure le Parc des Princes et prenne rendez-vous avec Lyon ou la Juventus en demi.

Si les Parisiennes ont été ballottées sur l’ensemble des 90 premières minutes de ce quart de finale retour, elles ont repris le dessus en prolongation. La fraîcheur a pu faire la différence là où le Bayern, diminué par l’absence de 11 joueuses, ne comptait que 4 éléments sur le banc de touche. Ramona Bachmann est entrée à la 93e à la place de Kheira Hamraoui, et s’est directement montrée directement dangereuse. La Suissesse a surtout réussi un enchaînement plein de lucidité pour égaliser (112e). Et envoyer le PSG dans le dernier carré.

La source L'Equipe.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :