FCBayern-fr

Le Bayern au calme avant la tempête ?

Julian Nagelsmann est affecté par l’élimination face à Villarreal. Il a été aperçu hier, seul, marchant dans ses pensées sur les terrains d’entrainement…  Il est dépité et a tenu malgré tout à s’exprimer devant les journalistes:  « Je suis responsable et je ne vais pas essayer de renvoyer la faute sur quelqu’un d’autre. Nous sommes éliminés en Ligue des champions, éliminés en Coupe d’Allemagne. C’est le même bilan que la saison dernière, et pour le Bayern Munich, je pense que ce n’est pas suffisant » .

Le jeune technicien aurait pû assumer ses choix et ses responsabilités plus nettement. Il a choisi de comparer le bilan du Bayern à celui de la saison passée, lorsque le Bayern était dirigé par son prédécesseur Hansi Flick dont le départ du Bayern n’a jamais été véritablement accepté par les supporters… Pas sûr que ce type d’attitude redore le blason d’un entraineur qui vacille sur ses certitudes tout en conservant une arrogance coupable qu’il ne parvient pas à canaliser.

Mais il y a d’autres victimes collatérales après la défaite. Si Herbert Hainer est resté silencieux, et si Oliver Kahn a dû jouer les pompiers de service en étant lui aussi critiqué par les supporters, Hasan Salilhamdzic est lui aussi resté muet. Le directeur sportif est depuis longtemps la cible d’une frange de supporters, accentuée par le départ d’Hansi Flick la saison dernière. Mais ce qui reste inacceptable, c’est que le propre fils de Brazzo reçoive de très nombreux messages d’insultes ou de menaces sur les réseaux sociaux.

Même si les dirigeants veulent donner l’image d’une club parfaitement serein en ces temps compliqués, des tensions internes (et externes) sont palpables. Les prolongations en cours, si elles venaient à échouer (Lewy notamment, même si un départ cet été ne serait pas une hérésie, si le joueur – qui a tout gagné depuis 8 ans – le souhaite) pourraient de nouveau secouer la Säbernestrasse.

Le trio Kahn/Salilhamidzic/Nagelsmann risque d’être en pleine tempête les prochaines semaines.

La réaction de groupe en déplacement à Bielefeld ce dimanche devrait donner un peu d’air frais à J Nagelsmann… mais la pression sera assurément sur les deux anciens partenaires du board bavarois.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :