Benjamin Pavard, seul, en haut de l’affiche…

Le titre étant acquis, le bilan des français interpelle. Alors que la Bayern est le club le plus francophile d’Europe (5 joueurs sous contrats, ayant cumulé le plus de minutes de jeu : 5692). Suivent Barcelone (5 / 5357′) Leipzig (4 / 6043′) et le Réal (4 / 5915′).

Benjamin Pavard se distingue doublement : en étant le 3ème  le plus utilisé  (30 matchs / 2682) derrièe Neuer (32 / 2880′) et Kimmich (31 / 2722′), mais devant Lewandowski et Alaba. Les autres français : Comman 22, Hernandez 17, Tolisso 13 et Cuisance 7.

…et en étant parmi les plus actifs dans la moitié de terrain adverse en étant arrière latéral (passes). Kimmich est 1er (1073 passes), devant Hakimi (Dortmund), Thiago (Bayern 815) et Pavard (903)… Non Comment.

En quelques mots:

Benjamin Pavard: il a travaillé et s’est imposé. La Bavière l’adore car il allie humilité, travail, et valeurs (il compte 4 buts pour autant de passes décisives, soit des statistiques supérieures à celles d’un Kingsley Coman… Aucun autre défenseur français ne fait mieux dans les 5 grands championnats.

Kingsley Coman: installé, il suscite des doutes après un bilan 2019-2020 famélique en terme de stats. On attend beaucoup mieux de lui (3 buts 2 passes décisives), et doit se remobiliser s’il veut confirmer.

Lucas Hernandez : longtemps blessé, son adaptation n’est pas aisée surtout face à une paire qui a donne toute satisfaction Boateng/Alaba. Même quand il est rentré, il a suscité des critiques après de grossières erreurs. Le champion du monde, qui porte le poids du transfert le plus cher de l’histoire du Bayern, ne fait plus partie de la rotation en défense, alors que Niklas Süle revient… Il est qualifié par Kicker comme « le remplaçant le plus cher du monde… »

Corentin Tolisso: lui aussi longtemps blessé (il l’est toujours), il ne s’est toujours pas imposé au sein d’un milieu fourni et de grande qualité. Le français n’a jamais vraiment pesé sur le jeu de son équipe. Le Bayern pourrait être tenté de céder l’ancien lyonnais…

Mickaël Cuisance: se plaignant de son manque de temps de jeu à Mönchengladbach, il a signé au Bayern à la toute fin du dernier mercato estival. Pour faire quoi ? Le français, qui garde la confiance d’Hansi Flick, n’a pas encore affiché son réel potentiel, en restant loin de sa première saison au Borussia. Mais en signant en Bavière, il garnit son compte en banque et son palmarès, ce qui n’est pas neutre à seulement 20 ans. Il pourrait être prêté.

 

La source L'Equipe.fr

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More