Diminué, bousculé, miraculé, mais vainqueur

Bousculé, puis miraculé pour sortir vainqueur à Anderlecht (1-2) sur des buts de Lewandowski (passe de Tolisso) et Tolisso auteur d’une très belle performance ce soir. Que retenir ? Rien si ce n’est qu’Anderlecht est un beau 3ème … ou que ce Bayern est un piètre second. Dépassé, bousculé, le Bayern rentrait à la pause avec un flatteur 0-0 en remerciant Sven Ulreich.

Bousculé, puis miraculé pour sortir vainqueur à Anderlecht (1-2) sur des buts de Lewandowski (passe de Tolisso) et Tolisso auteur d’une très belle performance ce soir. Que retenir ? Rien si ce n’est qu’Anderlecht est un beau 3ème … ou que ce Bayern est un piètre second. Dépassé, bousculé, le Bayern rentrait à la pause avec un flatteur 0-0 en remerciant Sven Ulreich. Mais à force d’abnégation, les bavarois ont su se dépêtrer de l’ornière belge, particulièrement séduisante. Le Bayern était prisé de nombreux cadres, et Martinez, James, Hummels débutaient sur le banc… ce qui induisait clairement les orientations de Jupp Heynckes. Les errements défensifs furent patents et ce Bayern fait peur… à ses supporters. Dans ces conditions, on comprend encore mieux les angoisses de Rummenigge quand il dit que la Bayern n’est pas en mesure de renverser le PSG le 5 décembre prochain pour arracher la 1ère place.

Si al victoire est belle (mais heureuse), le Bayern a peut être encore perdu 2 joueurs sortis sur blessure : Thiago Alcantara et Arjen Robben. Dans ces conditions, il faudra faire le dos rond jusqu’à la trêve hivernale en espérant des retours… Incroyable début de saison niveau blessures…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More