FCBayern-fr

Euro 2021 : Les joueurs du Bayern qui en seront et leurs chances de succès

Alors que la saison touche à sa fin, que le Bayern est assuré de finir champion d’Allemagne pour la 31ème fois de son histoire et que les joueurs ne sont plus engagés dans aucune compétition européenne suite à leur élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions par le PSG, les hommes de Flick ont désormais tous leur regard tourné vers un seul objectif : l’Euro 2021, pour ceux qui auront la chance d’y participer, et les vacances pour les autres. Comme à chacune des compétitions organisées par la FIFA, de nombreux joueurs du Bayern seront concernés par cet évènement, même si nous ne connaissons pas encore les listes officielles des sélectionneurs. Reste à savoir si un ou plusieurs joueurs auront la chance de soulever ce prestigieux trophée.

Fort logiquement, c’est avec l’Allemagne que le Bayern sera le mieux représenté, comme à chaque fois. Pour ce qui sera la dernière compétition de Joachim Löw en tant que sélectionneur de la Mannschaft après 15 ans de bons et loyaux services, l’Allemagne aura à cœur de bien figurer, comme elle l’a fait au cours des 3 derniers Euros avec une défaite en finale face à l’Espagne en 2008, et deux éliminations en demi-finales face à l’Italie en 2012 et la France en 2016. Le dernier carré sera une nouvelle fois l’objectif minimal des Allemands, mais bien sûr toujours avec le rêve en tête d’aller chercher une quatrième couronne après les titres de 1972, 1980 et 1996.

Concernant les joueurs du Bayern, ils sont nombreux à pouvoir prétendre à une place dans la liste finale. Il y a tout d’abord les incontournables que sont le gardien Manuel Neuer, le défenseur Niklas Süle, les milieux Kimmich et Goretzka ou encore les joueurs offensifs Leroy Sané et Serge Gnabry qui devraient tous faire partie du groupe des 26 sélectionnés. Toutefois, avec seulement 6 joueurs appelés à peu près à coup sûr pour le prochain Euro, cela reste un total moindre aux habitudes de la Mannschaft qui avait coutume d’aligner un 11 titulaire presque exclusivement constitué de Bavarois.

Mais d’autres joueurs pourraient aussi être appelés, et notamment les très expérimentés Jérôme Boateng et Thomas Müller. Les deux champions du monde 2014 ont été écartés de la sélection par Löw dans l’objectif de rajeunir un peu l’effectif et préparer l’avenir. Mais les résultats plus que décevants obtenus par l’Allemagne depuis leur départ forcé, ainsi que leur grande popularité auprès des supporters qui réclament leur retour, pourraient pousser Joachim Löw à faire appel à eux une dernière fois, pour redonner une pointe d’expérience à son effectif ainsi que pour donner l’opportunité à ces deux joueurs de remporter l’unique trophée qui manque à leur palmarès. Enfin n’oublions peu le tout jeune Jamal Musiala, appelé pour la première fois en Mars dernier, et qui pourrait profiter de la liste élargie pour trouver sa place.

Qu’ils soient 6, 8 ou 9, les joueurs munichois auront en tout cas fort à faire car ils sont tombés dans le groupe de la mort, le F, avec le Portugal, tenant du titre, la France, championne du monde en titre, et la Hongrie. Il faudra donc ne pas se rater d’entrée, avec un duel alléchant face à la France, pour parvenir à se sortir de ce groupe très compliqué et espérer atteindre la finale.

La France, justement, est l’autre pays où plusieurs Munichois seront représentés. Et avec une cote à 6,00, à égalité avec l’Angleterre, les joueurs français du Bayern semblent être les mieux placés pour remporter le trophée. Mais encore faudra-t-il faire partie de la liste de Deschamps dans une équipe où les places valent chers, surtout en attaque. En défense, il ne devrait pas y avoir de surprise avec la présence de Pavard et d’Hernandez, les deux champions du monde, même si Hernandez a été absent un long moment. Et au milieu, si Corentin Tolisso a toujours été un remplaçant apprécié par Deschamps et devrait une nouvelle fois faire partie de l’aventure, Kingsley Coman a eu une histoire plus complexe, ne se montrant que rarement décisif avec l’équipe de France et ayant manqué la Coupe du Monde. Toutefois, ses performances en club depuis deux ans devraient lui permettre de prendre la place d’un Lemar ou d’un Thauvin, désormais hors course.

Si le groupe F regroupera donc la plupart des joueurs du Bayern Munich, il en reste 2 autres qui participeront à l’Euro, sans réelle chance de victoire finale mais avec l’ambition d’aller le plus loin possible. Il y a d’abord David Alaba, l’homme à tout faire de l’équipe d’Autriche. Tombée dans un groupe abordable avec l’Ukraine, les Pays-Bas et la Macédoine du Nord, l’Autriche devra toutefois se montrer irréprochable pour réussir à se qualifier pour les huitièmes de finale. Et il y a bien sûr Robert Lewandoski, en passe de battre le mythique record de Gerd Müller en championnat, l’arme fatale de la Pologne. Lui-aussi tombé dans un groupe à sa mesure avec l’Espagne, la Suède et la Slovaquie, il devra se montrer décisif pour emmener la Pologne le plus loin possible, même si une demi-finale paraît utopique pour le meilleur joueur du club.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More