Après Franz Beckenbauer, c’est au tour d’Uli Hoeness de quitter la scène bavaroise. Si Kalle Rummenigge reste fort heureusement aux commandes jusqu’en 2021, les supporters bavarois vont devoir se faire à cette image du trio d’hommes forts, Oliver Kahn étant déjà désigné pour succéder au double ballon d’Or munichois. Seul l’avenir d’Hasan Salilhamidzic est susceptible d’évoluer, surtout si le bosniaque est appelé à d’autres fonctions au sein du board, libérant mécaniquement le poste de directeur sportif dans les prochaines semaines…  Avec un Hansi Flick confirmé au moins jusqu’à Noël, les responsables bavarois se donnent un peu de temps et de réflexions pour choisir celui qui siègera sur le banc bavarois la saison prochaine. Si Karl Heinz Rummenigge reste   Président du Conseil d’Administration et donc décisionnaire, le trio (photo) aura un poids dans le choix final.

Si Brazzo milite pour un Pochettino, Oliver Kahn plaide lui pour un entraineur d’abord en adéquation avec les valeurs et la philosophie du Bayern, rejetant d’emblée un « grand nom ». La piste Erik Ten Hag, qui compte Kalle parmi ses plus grands partisans, semble plus que jamais d’actualité. Le nom de l’actuel entraineur de l’Ajax a été cité hier lors de l’AG, émanant de supporters. Le technicien néerlandais jouit d’une cote exceptionnelle au sein du board mais aussi dans les rangs des supporters qui commencent à réclamer le retour de Ten Hag, considérant qu’un Hansi Flick n’a pas encore l’expérience nécessaire pour un club comme le Bayern. Un ticket Ten Hag / Flick susciterait assurément un engouement exceptionnel, dans et hors du vestiaire, même si un Joshua Kimmich sera ravi d’un retour très hypothétique de Pep Guardiola… Si le Bayern veut rester cohérent (valeurs FCB, culture, parlant l’allemand, jeune, jeu attractif et offensif), un seul nom s’impose véritablement : Erik Ten Hag, qui n’a pas caché son envie de revenir « à la maison ».

Mais outre le poste d’entraineur, le board bavarois est aussi susceptible de se mettre en quête d’un directeur sportif (lire ci dessus) dans les prochaines semaines : Max Eberl ? très apprécié d’Oliver Kahn…

Les grandes manœuvres ne font que commencer à la Säbenerstrasse.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils