Servus Hansi !

Hansi Flick est celui qui aura tout changé. En reprenant un group meutri, déboussolé et timoré en novembre après l’éviction de Niko Kovac, Hansi a reconditionné le groupe, remotivé les joueurs et relancé des joueurs qui étaient en perdition comme Müller et Boateng. L’équipe a envoyé du jeu, et l’ambiance retrouvée du vestiaire s’est reportée sur le terrain. Le contraste entre un Niko Kovac (voulu, imposé et confirmé par la volonté du seul Uli Hoeness) et un Hansi Flick (voulu lui par Kalle Rummenigge, en tant que n° 3 derrière les frères Kovac) est plus que saisissante. Il ne faudra jamais l’oublier. Nous ne l’oublierons pas, tout comme la triste parenthèse Kovac qui aura quelque peu terni la fin de règne d’Uli Hoeness.

En remportant ce doublé, Hansi Flick, pour une première saison aux manettes du club se hisse au niveau d’un Felix Magath, d’un Pep Guardiola et d’un certain Niko Kovac.

Les joueurs n’ont pas manqué de fêter celui qui a tout changé cette saison… (photo)

Au delà de la saison, Hansi Flick est surtout le premier à remporter un double doublé. En tant que joueur (1985-1986) puis entraineur (2019-2020). C’était la première saison de Flick au FCB (6 matchs joués): 1er avec 49 points (une victoire = 2 points à l’époque), devant le Werder Breme 49 points, le FCB étant titré à la différence de buts (51/42). Le Bayern avait remporté la coupe au détriment du Stuttgart de J Klinsmann le 3 05 1986 5 buts à 2 (triplé de Roland Wohlfarth et doublé de Kalle Rummenigge.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More