Comme c’est le cas depuis des semaines, le FC Bayern aura une fois encore montré un visage terne et inquiétant (victoire 1-2).  Le 16ème de 2. Bundesliga, aura posé d’énormes difficultés aux bavarois, sans envies, sans convictions et sans engagements. Une première mi-temps soporifique agrémenté d’une seconde période qui aura contraint Niko Kovac à faire rentrer Lewandowski (Périsic transparent), Coutinho (Goretzka, volontaire mais manquent encore de rythme sur la pelouse du club de ses débuts) et Müller (Tollisso, globalement décevant malgré de bonnes intentions).

Un jeu triste et de nombreuses fautes techniques, les bavarois réalisant un nombre impressionnant de mauvaises passes.

Le jeune Davies allait permettre à Bochum de concrétiser son temps fort, en catapultant le ballon dans son propre but sur un centre tendu devant les cages avec rebond sur son tibia. Gnabry, qui aura beaucoup tenté en restant trop brouillon, allait égaliser à la 83ème… avant que Müller, idéalement servi par Coman, de donne la victoire au Bayern (89ème).

Que retenir ? rien, si ce n’est – comme souvent – la victoire. Le fond de jeu reste inexistant et N Kovac se contente de de retenir que la qualification en fustigeant ses joueurs (déchets techniques). Les maux du Bayern sont connu, mais N Kovac semble incapable de les corriger. Inquiétant…

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils