Dominer n’est pas gagner. Hansi Flick en a eu la démonstration hier soir, en voyant son équipe battue par le Bayer Leverkusen.

Si les joueurs semblaient quelque peu fatigués, nombreux ont été ceux qui auront évolué en dessous de leur niveau habituel, dont Robert Lewandowski qui accumule les matchs et Serge Gnabry, ce dernier ayant particulièrement manqué de réussite. Le style du Bayern était connu et attendu: une défense regroupée, un pressing haut et des contre-attaques fulgurantes. C’est exactement ce que les 75000 spectateurs de l’Allianz Arena ont pu voir hier, sans oublier un exceptionnel Lukas Hradecky le portier du Bayer.

A noter le bon match de Thomas Müller, buteur, sur un mouvement avec Goretzka initié par Pavard : Müller n’avait plus marqué depuis 1356’… une éternité. Pendant ce temps, c’est L Bailey (longtemps pisté par le Bayern) qui aura scellé le sort des bavarois en signant un doublé aux 10ème et 35ème minute, Müller égalisant à la 34ème… Score final 1-2, avec les premiers buts encaissés du Bayern de l’ére Flick, toutes compétitions confondues.

Le fait que le Bayer finisse à 10 à le 82ème (Tah), ne changera rien : 75% de possession, 705 passes (244 pour le Bayer), 19 occasions (10), 24 tirs (11), 11 tirs cadrés (7) pour 4 poteaux (Gnabry x 2, Goretzka et Lewandowski dans les dernières minutes).

Les planètes n’étaient pas alignées hier soir, et il était écrit que le Bayern ne pouvait pas l’emporter. Mais il y a eu du jeu et nul doute que Hansi Flick pourra tirer de nombreux enseignements de cette rencontre. Contrairement à la période Kovac, cette défaite laisse entrevoir des lendemains meilleurs… avec du contenu, du jeu, et des occasions.

Réactions d’Hansi Flick : « je en peux pas blâmer mon équipe ce soir. Nous avons joué un bon match et on a tout tenté pour que le résultat soit positif. Nous n’avons pas su être efficaces, et c’est dommage ne quitter la pelouse sans points après un tel match ». « Je ne vais pas péter les plombs, ni dans la victoire ni ce soir dans la défaite ». « Nous n’avons pas été assez attentifs, et le Bayer a été très fort en contre et dans les transitions en s’en servant sans pitié ». « Niveau volonté et engagement, je ne peux faire aucun reproche aux joueurs »

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils